in

5 astuces pour apaiser les piqûres et les démangeaisons

Cette année aussi ils ont gâché les vacances de nombreux français : les moustiques. Si vous faites partie de ceux qui se sont fait dévorer par ces minuscules insectes, vous n’êtes pas condamné à vous gratter indéfiniment. Plusieurs il existe des solutions pour soulager les démangeaisons et gonflement après une piqûre de moustique.

Dans un premier temps, vous pouvez opter pour une option simple et bon marché telle que : vinaigre de cidre de pomme. Avec un effet antiseptique, il permet d’apaiser les démangeaisons, mais aussi de soigner. Contrairement au vinaigre classique, il est beaucoup plus doux.

En restant dans la cuisine, vous pouvez aussi optez pour des glaçons. Ceux-ci sont souvent utilisés dans le cas d’hématomes car ils calment la douleur. Les glaçons peuvent donc être efficaces après les piqûres de moustiques et dégonfler la zone ciblée. Concrètement, vous pouvez utiliser un gant de toilette rempli de glaçons. Le tissu froid doit être appliqué directement sur la démangeaison.

Si vous cherchez une solution un peu plus originale, vous pouvez opter pour l’utilisation des huiles essentielles. Ceux-ci ont de fortes propriétés émollientes. Par exemple, ceux d’eucalyptus et de menthe poivrée seront parfaits. Quelques gouttes sur un mouchoir ou un chiffon propre peuvent suffire. Ensuite, appliquez simplement directement sur la piqûre.

D’autres options sont possibles, telles que : compresses d’alcool (70°). Cependant, il doit être évité chez les nourrissons. la le carbonate de sodium plus couramment utilisé pour blanchir les dents est également une alternative. Dans 100 ml d’eau, diluez une à trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude.

Les éditeurs recommandent

L’actualité des rédactions RTL dans votre boîte mail.

Abonnez-vous à la newsletter RTL info grâce à votre compte RTL pour suivre toute l’actualité au quotidien

Avez-vous grandi avec Internet dans les années 2000 ? Essayez d’obtenir 10/10 pour ce quiz

le village de Castel Marciano existe-t-il vraiment ?