in

5 signes avant-coureurs dont il faut s’inquiéter

Bien que le cancer du poumon affecte généralement les fumeurs de longue date, le nombre de non-fumeurs diagnostiqués avec un cancer du poumon est en augmentation. En fait, 20 % des personnes qui meurent d’un cancer du poumon n’ont jamais fumé. De plus, le cancer du poumon semble toucher une population plus jeune chez les personnes qui n’ont jamais fumé.

Le cancer du poumon semble être en hausse chez les jeunes de 30 à 40 ans qui n’ont jamais fumé de leur vie. Les experts essaient toujours de comprendre exactement pourquoi, mais les causes potentielles pourraient inclure des niveaux élevés de radon dans les maisons (qui peuvent facilement passer inaperçus), l’exposition à la fumée secondaire et les antécédents familiaux.

Une forte pollution de l’air et des substances cancérigènes telles que l’amiante peuvent également en être la cause.

Reconnaissez-vous ces 5 premiers symptômes du cancer du poumon ?

Compte tenu de l’augmentation du nombre de cancers du poumon chez les personnes qui ne semblent présenter aucun facteur de risque de la maladie, il est important de prêter attention aux symptômes associés et de les porter à l’attention d’un médecin.

Voici les 5 signes avant-coureurs à surveiller :

1 Essoufflement

L’essoufflement est l’un des principaux symptômes du COVID-19, il est donc sur le radar de tout le monde ces jours-ci. Mais c’est aussi un symptôme du cancer du poumon. Si vous êtes une personne active qui ne peut plus monter quelques volées d’escaliers sans s’arrêter pour reprendre son souffle, il s’agit d’un symptôme inhabituel et inquiétant.

2 Un cœur battant

Un cœur battant pendant une activité minimale peut être le premier signe avant-coureur que quelque chose ne va pas. Les jeunes qui sont du type course de cinq milles et qui sentent maintenant leur cœur battre alors qu’ils marchent vers leur voiture dans le parking devraient être inquiets.

3 Toux chronique

Il est courant d’attraper un rhume ou la grippe (ou maintenant, COVID-19), surtout en hiver. Et la toux peut durer plus longtemps que prévu (18 jours en moyenne). Cependant, une toux sèche, persistante et lancinante qui dure quatre à six semaines ou plus peut indiquer que vous avez besoin d’une radiographie pour vérifier vos poumons.

4 Cracher du sang

Ce n’est jamais normal et nécessite une évaluation urgente. Les causes peuvent aller du cancer du poumon à la bronchite, en passant par une infection virale ou bactérienne.

5 Perte de poids, fièvre, sueurs nocturnes

Perte de poids (sans régime), fièvre sans lien avec une maladie ou sueurs nocturnes abondantes sont autant de symptômes qui inciteraient votre médecin à vous examiner pour un cancer caché.

* Presse Santé s’efforce de transmettre les connaissances en santé dans un langage accessible à tous. EN AUCUN CAS LES INFORMATIONS FOURNIES NE REMPLACENT L’AVIS D’UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ.

Tétanos, hépatites… Les pharmaciens peuvent désormais administrer 14 nouveaux vaccins

changements cérébraux beaucoup plus importants que prévu