in

5 smartphones Xiaomi qui prouvent que le design des téléphones a bien changé en 10 ans

Le marché des smartphones évolue à une vitesse vertigineuse, à tel point que les smartphones d’il y a 11 ans n’ont plus grand-chose à voir avec ceux d’aujourd’hui. Retour sur l’évolution des smartphones Xiaomi, du tout premier Mi 1 au plus récent.

Lumière Xiaomi_evolution

11 ans déjà… En 2011, Xiaomi sortait son tout premier smartphone, le Xiaomi Mi 1. Un appareil qui n’est disponible qu’en Chine. En 11 ans, le marché des smartphones a évolué et Xiaomi n’a pas raté le coche. A tel point que le constructeur est l’un des plus innovants en matière de design, notamment en lançant de nouvelles tendances, toujours à des prix raisonnables.

Du Xiaomi Mi 1 au Xiaomi Mi 9T en passant par la gamme laboratoire MI MIX, retour sur les smartphones les plus emblématiques du constructeur chinois.

Le Xiaomi Mi 1 : les bases

Vous souvenez-vous du design des smartphones d’il y a 10 ans ? Ils n’avaient pas grand-chose à voir avec les smartphones d’aujourd’hui. C’est le cas du Xiaomi Mi 1, lancé en 2011.

Le Xiaomi Mi 1
Le Xiaomi Mi 1

Dos en plastique, lunette épaisse, “grand” écran de 4 pouces : on était encore loin du “premiumisationde nos smartphones actuels. Mais il faut dire qu’on leur en demandait beaucoup moins à l’époque. Un téléphone servait principalement à communiquer, simplement surfer sur le web ou même prendre quelques clichés.

Le Xiaomi Mi Note 2 : l’arrivée des écrans incurvés

Au fil des années, les smartphones sont devenus trop lourds pour intégrer des écrans de plus en plus grands. Pour continuer à augmenter la taille de nos écrans sans augmenter le poids des appareils, les constructeurs ont eu l’idée d’intégrer des écrans incurvés.

Sorti en 2015, le Xiaomi Mi Note 2 était le premier smartphone du constructeur avec un tel écran. Cela a permis de réduire à néant les bords latéraux, tout en augmentant la sensation d’immersion. En termes de design, les premiers écrans incurvés ont créé un effet futuriste sans précédent et impressionnant.

Le Xiaomi Mi Note 2
Le Xiaomi Mi Note 2

Cette tendance n’était pas seulement un effet de mode, car elle a duré de nombreuses années. Preuve, le Xiaomi MiNote 10Sorti en 2019, il bénéficiait également d’un bel écran incurvé.

Le Redmi Note 7 : accessible mais beau

Lors de sa sortie en 2019, le Redmi Note 7″ a conquis la rédaction de Frandroid grâce à la qualité de sa fiche technique. Le smartphone, vendu aux alentours de 200 euros, a reçu un 9/10 en termes de design lors de notre test. Une note élevée et rare à l’époque pour des téléphones vendus à ce prix. Les éditeurs précisent alors :un sens de la qualité que nous pensions inaccessible au prix auquel le smartphone est vendu“.

Test du Xiaomi Redmi Note 7 (22)

En effet, Xiaomi avait équipé son smartphone d’un dos en verre, protégé par du Gorilla Glass. Deux fonctionnalités rares et premium pour un téléphone vendu 200 euros à l’époque. Parmi la concurrence, il y avait encore de nombreux cadres en plastique.

Ce n’était pas le seul avantage du Redmi Note 7, qui bénéficiait également d’une encoche en forme de larme, d’une LED de notification, d’un port USB-C et même d’un port jack. Presque sans faute.

Le Xiaomi Mi 9T : adieu la caméra frontale

Comment optimiser l’occupation de la face avant de l’écran tout en préservant la caméra frontale ? En 2019 on ne parlait pas d’une caméra sous l’écran, mais plutôt d’un système motorisé. Sans aucun doute le Xiaomi 9Tla caméra selfie est logée dans un plateau coulissant sur le bord supérieur de l’appareil.

xiaomi mi 9T (8)
Le Xiaomi Mi 9T

Grâce à ce mécanisme, l’appareil photo n’avait l’air que si vous en aviez besoin. L’écran peut ainsi occuper une plus grande surface, car il n’a pas à partager l’espace avec un bloc photo. Cette technique assurait également un meilleur niveau de confidentialité : si une application utilise la caméra frontale sans votre permission, il est impossible de la rater.

C’est la première fois que Xiaomi utilise un tel mécanisme. Mais un peu plus tôt dans l’année, le constructeur avait pourtant MI MIX 3. Ici aussi, la caméra frontale était dissimulée derrière un mécanisme. Sauf que cette fois c’est tout le smartphone qui s’est décalé pour faire place aux capteurs en façade.

La gamme MI MIX : les plus belles évolutions Xiaomi

Et c’est juste du côté de la gamme MI-MIX que Xiaomi sort des chaînes. C’est une sorte de série laboratoire, où chaque smartphone bénéficie d’une innovation unique. Certains d’entre eux se sont alors largement démocratisés, comme l’écran borderless que l’on voit sur le MI-MIX 2 en 2017.

Plus récemment, Xiaomi a levé le voile sur son MI MIX 4, un téléphone malheureusement réservé au marché chinois. Sa particularité ? Il comprend une caméra frontale placée sous l’écran. La dalle AMOLED qui la recouvre devient alors transparente, pour capturer des images de la même manière qu’un capteur traditionnel.

Xiaomi Mi Mix 4 CUP
La caméra frontale du Xiaomi MI MIX 4

Nous savons déjà que d’autres fabricants travaillent également sur cette solution. Nul doute que cette technologie sera présente sur de nombreux téléphones dans les années à venir.

Partout dans le monde, l’eau de pluie contient des produits chimiques cancérigènes

Privée de France Musique, Roselyne Bachelot s’étonne de la décision de la HATVP