in

54.519 nouveaux cas en 24h, 104 décès dans les hôpitaux français

MISE À JOUR SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouvelles évaluations et faits saillants : Le Figaro fait le point sur les derniers développements de la pandémie de Covid-19.

L’Union européenne signe un contrat pour un nouveau vaccin développé en Espagne, Hong Kong est coincé dans une troisième année d’isolement avec de nouvelles restrictions… Le Figaro fera le point sur les dernières informations concernant le Covid-19 ce mardi 2 août.

1180 patients en réanimation en France

En France, la pression sur les hôpitaux continue de diminuer. 19 792 malades du Covid-19 ont été hospitalisés mardi, contre 20 063 la veille. Parmi eux, 1180 ont été admis en réanimation. Mardi ferait également le deuil de 104 morts dans les hôpitaux français. 54 519 nouveaux cas ont également été découverts au cours des dernières 24 heures.

Le protocole sanitaire a été établi dix jours avant la rentrée

Le niveau du nouveau protocole sanitaire applicable aux écoles à la rentrée est déterminé « dix jours avant la rentrée scolaire pour tout ou partie du territoire »en fonction de la situation de l’épidémie de Covid-19, a indiqué mardi le ministre de l’Education nationale Pap Ndiaye. “Ce protocole sanitaire tire les leçons des difficultés de l’année écoulée”a-t-il assuré les délégués lors des questions au gouvernement, insistant sur l’implantation tout au long de l’année« un délai de mise en œuvre de dix jours » pour permettre aux équipes pédagogiques de s’adapter à différents scénarios. La rentrée scolaire a lieu le 1er septembre et concerne environ 12 millions d’élèves, de la maternelle au secondaire. Officialisé le 19 juillet, ce nouveau protocole « simplifie les règles avec un socle de recommandations générales et trois niveaux de mesures spécifiques »a déclaré le ministre.

Les trois niveaux, classés par les couleurs vert, orange et rouge, s’appliqueront au niveau national ou local tout au long de l’année scolaire. Ils visent à proposer des mesures progressives, en fonction de la propagation du virus, pour assurer la sécurité des enfants et des équipes éducatives tout en préservant la “écoles ouvertes”. Selon ce nouveau protocole, l’accueil des élèves ne peut se faire qu’en présentiel, sauf si le niveau rouge, prévu en cas de situation sanitaire très dégradée, est activé. Dans ce dernier cas, un système de“hybridation” peut être réglé, mais seulement “au lycée quand la configuration de l’établissement l’exige”indiquait le ministère sur son site fin juillet.

” REGARDE AUSSI – “Liberté !” : les Parisiens réagissent à la fin de l’urgence sanitaire

L’UE signe un contrat pour un nouveau vaccin développé en Espagne

La Commission européenne a annoncé mardi la signature d’un contrat pour l’achat jusqu’à 250 millions de doses du vaccin anti-Covid développé par la société pharmaceutique espagnole Hipra, qui attend toujours l’approbation des régulateurs européens. L’objectif est d’étendre la gamme de vaccins disponibles dans les pays de l’UE pour: “assurer une préparation maximale à l’approche des mois d’automne et d’hiver”a déclaré la commissaire à la Santé Stella Kyriakides dans un communiqué de presse.

« L’augmentation des vaccinations et l’administration de doses de rappel s’avéreront essentielles dans les mois à venir »elle a ajouté. Le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, s’est félicité de cette annonce mardi lors d’un déplacement aux Baléares. “Nous avons enfin ce vaccin espagnol”, il s’est félicité, comme “une merveilleuse preuve de la bonne coopération” entre un État et une entreprise privée. Le vaccin développé par Hipra, décrit comme : “un vaccin à protéine recombinante bivalente”, est évalué par l’Agence européenne des médicaments (EMA) basée aux Pays-Bas. Il s’agit d’une dose de rappel pour les personnes âgées de 16 ans ou plus, indique la Commission.

” REGARDE AUSSI – Covid-19 : l’épidémie va-t-elle se terminer ?

Hong Kong interdit la nourriture lors d’un salon annuel de l’alimentation

Les visiteurs de l’exposition annuelle mondiale de l’alimentation de Hong Kong ne seront pas autorisés à retirer leur masque pour goûter aux aliments exposés sur les stands en raison des restrictions liées aux coronavirus, a annoncé mardi l’organisateur. Des dizaines de milliers de visiteurs et des centaines d’exposants sont attendus à l’événement de cinq jours qui débutera jeudi prochain au Centre des congrès et des expositions de la ville. Mais il n’y aura pas de salles de dégustation et tous les participants devront garder leur masque en raison des restrictions de santé publique actuelles, a déclaré Sophia Chong, PDG par intérim de l’organisateur de l’exposition Trade. Conseil de développement.

“Nous comprenons que les visiteurs veulent goûter les échantillons”dit-elle. “Nous espérons reprendre cet arrangement après la pandémie, lorsqu’il sera sûr et hygiénique de le faire.” Cette décision intervient un jour après qu’une autre décision gouvernementale visant les fans du Hong Kong Sevens en novembre – l’un des événements de rugby les plus populaires de la ville – leur permettra de boire, mais pas de manger dans les gradins, et de porter leur masque entre chaque gorgée. Hong Kong maintient la politique stricte de zéro-covid de la Chine, bloquée dans une troisième année d’isolement via des mesures frontalières strictes et une distanciation sociale.


” REGARDE AUSSI – Cette Française est revenue en catastrophe, fuyant Hong Kong et son engouement sanitaire

British Airways suspend la vente de billets sur les vols court-courriers d’Heathrow

Capcom : Monster Hunter et Resident Evil continuent d’être les meilleures ventes