in

8 idées fausses sur le cancer du col de l’utérus et les papillomavirus

Qu’est-ce que le Papillomavirus Humain ? Qui peut être infecté par ce virus et comment s’en protéger ? A l’occasion du 46ᵉ congrès de la Société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale, qui s’est tenu à Paris mi-janvier 2023, Sciences et Avenir fait le point sur les idées reçues et les recommandations actuelles pour se prémunir contre ce virus responsable du cancer du col de l’utérus.

On parle à tort du virus du papillome humain, alors qu’il en existe environ 200 espèces, classées selon leur pathogénicité (capacité à provoquer des maladies). Les papillomavirus humains, en abrégé HPV, sont donc une famille de virus pouvant infecter la peau et les muqueuses. Ces virus sont très contagieux et se transmettent par contact cutané, c’est-à-dire de peau à peau, y compris lors de rapports sexuels. Il existe plusieurs types de HPV : ceux à faible risque cancérigène – responsables du développement de verrues génitales ou plantaires – et ceux à haut risque cancérigène dont les plus fréquents et les plus dangereux sont HPV-16 et HPV-18 (qui peuvent provoquer des lésions). précancéreux et le développement de divers cancers, dont ceux du col de l’utérus). Il existe de nombreuses idées fausses sur les papillomavirus humains et le cancer du col de l’utérus. A l’occasion du 46ᵉ congrès de la Société française de colposcopie et de pathologie cervico-vaginale (SFCPCV) qui s’est tenu à Paris mi-janvier 2023, Sciences et avenir séparer le vrai du faux.

Mythe #1 : les VPH n’infectent que les femmes hétérosexuelles

FAUX. Toutes les personnes ayant eu au moins une relation sexuelle peuvent contracter le virus du papillome humain : 80 % de celles qui sont sexuellement actives contractent une infection au VPH, dont la moitié entre 15 et 24 ans. Dans la plupart des cas, le virus est reconnu et éliminé par le système immunitaire. Seulement 5 à 10 % des personnes auront une infection persistante.

Mythe #2 : Seuls les hommes peuvent transmettre le virus aux femmes

FAUX. Le VPH fait partie des maladies sexuellement transmissibles (IST). Ce sont des virus très contagieux et l’infection peut se produire par contact avec la peau pendant les rapports sexuels. Ainsi, tous les porteurs du VPH peuvent transmettre le virus à leur(s) partenaire(s) lors de relations sexuelles (relation homme-homme, femme-femme, homme-femme).[…]

En savoir plus sur sciencesetavenir.fr

VIDÉO – Carnet de santé – Dr. Christian Recchia : “Le cancer du sein chez la femme, c’est 12 000 décès par an en France”

Lire aussi

de nombreux médicaments en vente libre ne sont pas nécessaires

VRAI OU FAUX. Le froid extrême augmente-t-il le risque de crise cardiaque ?