in

Alstom cède le site alsacien de Reichshoffen à CAF

Le constructeur ferroviaire espagnol CAF a repris l’usine de trains régionaux de Reichshoffen en Alsace, revendue lundi par Alstom.

Le constructeur ferroviaire Alstom a vendu son usine alsacienne de Reichshoffen à son concurrent espagnol CAF et les droits de deux séries de trains régionaux, français et allemand, ont annoncé lundi les deux groupes. Cette transaction, qui comprend également la vente des plateformes ferroviaires régionales françaises Coradia Polyvalent et German Talent3, était le dernier engagement d’Alstom auprès de la Commission européenne pour obtenir le feu vert pour l’acquisition de Bombardier Transport, qui devrait être finalisée en janvier 2021. selon CAF 75 millions d’euros.

Le groupe espagnol, déjà présent en France à Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), va intégrer plus de 700 salariés à Reichshoffen dans les domaines de l’ingénierie, des achats, de la gestion de projet, de la production et de l’administration, dontl’expérience éprouvée (…) permettra la production d’une large gamme de véhicules“.”De plus, l’emplacement stratégique (le site) le rend également apte à s’adresser à des clients d’autres marchés européens.a déclaré la CAF dans un communiqué. “Avec cette acquisition, CAF entend conforter sa position de deuxième constructeur ferroviaire en France», où il doit déjà fournir des trains Intercités et, avec Alstom, les futurs RER B, a souligné le groupe basque espagnol.

Le Coradia Polyvalent, un train régional baptisé Regiolis par la SNCF, représente un marché d’environ 500 millions d’euros, selon la CAF. Il doit notamment équiper le CDG Express, liaison à grande vitesse en construction entre l’aéroport de Roissy et Paris, et servir de base au développement du premier train français à hydrogène. En Allemagne, l’accord porte sur le transfert de propriété intellectuelle sur la plateforme Talent3 et l’intégration dans CAF d’une équipe d’ingénieurs allemands. “Cela renforcera les capacités de conception et de certification de CAF sur les marchés allemand et d’Europe centrale», s’est réjoui le constructeur espagnol.

Reichshoffen et le Coradia Polyvalent sont issus de la périphérie historique d’Alstom, tandis que le Talent3 a été produit par Bombardier Transport dans son usine de Henningsdorf, près de Berlin. “Alstom continuera à remplir ses obligations concernant les commandes existantes pour Talent3 et travaillera en consortium avec CAF pour exécuter les contrats existants prévoyant la livraison de matériel roulant depuis le site de Reichshoffen.‘, a indiqué le groupe français dans un communiqué séparé. Toujours dans le cadre de ses engagements auprès de la Commission européenne pour racheter Bombardier Transport, Alstom a déjà cédé le 1er juillet la part de Bombardier Transport dans son concurrent japonais Hitachi Rail dans le train à grande vitesse V300 Zefiro, plus connu en Italie sous le nom de Frecciarossa 1000.


REGARDE AUSSI – Alstom-Bombardier : l’UE doit-elle approuver la fusion ?

Esp : Hala Madrid, le Bayern chauffe Lewandowski

Guerre en Ukraine. Céréales inspectées, missiles russes et contre-offensive… Le point dans la nuit