in

BNP Paribas dépasse les attentes du T2, gains de stocks – 29/07/2022 à 10:55

BNP PARIBAS DÉPASSE LES ATTENTES AU DEUXIÈME TRIMESTRE, AVANTAGES ACTIONS

BNP PARIBAS DÉPASSE LES ATTENTES AU DEUXIÈME TRIMESTRE, AVANTAGES ACTIONS

par Julien Ponthus

PARIS (Reuters) – BNP Paribas a publié vendredi des résultats du deuxième trimestre meilleurs que prévu grâce à une baisse des provisions pour créances douteuses, malgré le ralentissement économique et la forte activité des marchés de capitaux et de la banque de détail.

Les investisseurs en bourse ont applaudi les résultats trimestriels de la banque. A 10h25, la promotion gagnait 3,76% à 46,38 euros, mieux que l’indice bancaire européen (+1,45% dans le même temps).

“Il y a un effet de ciseau positif”, avec une croissance des revenus supérieure à celle des coûts, note Arnaud Journois, analyste crédit chez DBRS Morningstar.

“Mais si ces résultats sont bons, cela ne veut pas dire que les perspectives se sont améliorées”, poursuit-il, en raison des provisions que la banque a constituées dans ses comptes en cas de nouvelle détérioration de l’économie de la zone euro. “Il est possible que le T3 ou le T4 soit moins bon pour les banques européennes.”

Pour les analystes de Jefferies, les résultats trimestriels de BNP Paribas “continuent d’afficher une forte dynamique” malgré un ratio de solvabilité common equity tier one (CET 1) inférieur aux attentes.

ACTIVITÉ ÉQUITÉ DURABLE

Au deuxième trimestre, la première banque française par la capitalisation boursière a vu son bénéfice net progresser de 9,1% à 3,18 milliards d’euros, alors que les analystes tablaient sur 2,7 milliards d’euros selon un consensus informel.

Le coût du risque s’est élevé à 789 millions d’euros au cours du trimestre, soit 100 millions d’euros de moins que ce qu’avaient anticipé les analystes, la banque a souligné qu’elle avait “un profil de risque prudent”.

Le chiffre d’affaires progresse de 8,5% sur la période. Ils progressent de 11,1% dans la banque de détail et de 10,6% dans la banque de financement et d’investissement (SFI).

Bien que les marchés financiers aient connu l’un des pires premiers semestres de leur histoire, BNP Paribas souligne que la demande d’instruments financiers a été forte.

“Sur les marchés des dérivés de taux, de change et de matières premières, la forte demande des clients, notamment liée aux besoins de réallocation et de couverture observés au premier trimestre 2022, se poursuit”, souligne la banque dans un communiqué.

« Le niveau d’activité de l’activité actions est soutenu par une bonne dynamique des dérivés », poursuit-elle.

Les revenus ont augmenté de près de 15 % dans les prix, devises et matières premières et de 16 % dans l’activité actions.

Les banques européennes ont publié une série de bonnes nouvelles sur leurs bénéfices cette semaine, alors que les investisseurs recherchent des signes indiquant qu’un ralentissement de la croissance économique, des pressions inflationnistes et la guerre en Ukraine pourraient affecter leurs prévisions.

En Allemagne, Deutsche Bank a dépassé les attentes au deuxième trimestre avec une augmentation de 51 % de ses bénéfices, tirée par la hausse des revenus de la banque d’investissement. En Espagne, la banque BBVA a profité de ses activités de prêt pour également mieux performer que prévu.

(Reportage Julien Ponthus, version française Matthieu Protard, édité par Kate Entringer)

Transferts – PSG : Nouveau coup dur pour le Mukiele que Campos entrevoit sur le mercato

Kiev nie avoir bombardé une prison dans une zone séparatiste