in

Camaïeu demande le placement en redressement judiciaire

Mercredi 27 juillet, le tribunal de commerce de la métropole de Lille examinera la demande de redressement judiciaire déposée par la direction de Camaïeu. L’enseigne de vêtements féminins s’est déclarée en “cessation de paiement” lundi 25 juillet, près de deux ans après la reprise, en août 2020, au guichet du tribunal par la Financière immobilière bordelaise, société de l’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon, Agence France-presse.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés L’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon reprend Camaïeu. au sujet de

La société Roubaix (Nord) confirme que Monde avoir “Demande d’ouverture d’une procédure collective avec plan de continuation au tribunal de commerce de Lille”. Cette demande serait motivée par : « accélérer les difficultés de l’entreprise » et objectifs ” protéger [sa] durabilité “a déclaré un porte-parole.

Selon nos informations, fin juin, une demande de redressement judiciaire déposée par plusieurs créanciers de Camaïeu a été saisie pour la première fois au tribunal de commerce de Lille. Parmi eux se trouvent des gérants de magasins aux prises avec des loyers impayés depuis des mois. Les juges ont rejeté leur demande, mais ont ensuite ouvert une enquête préliminaire pour quantifier les dettes de l’entreprise.

L’un des plus grands employeurs

De source syndicale, Camaïeu ne paierait plus le loyer de près de la moitié de ses 517 magasins exploités en France. Depuis mars, la CGT, syndicat minoritaire au sein de l’entreprise, plaide auprès du comité socio-économique pour faire voter un droit à l’alerte économique. En vain, faute de majorité. Surtout, ces élus craignaient que la marque ne soit contrainte de continuer “jusqu’aux licenciements, après la fermeture des magasins” baux contestés ou intentionnellement non prolongés par des propriétaires désormais méfiants.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Camaïeu : L’inquiétude touche à nouveau 2.600 salariés, la marque doit des millions d’euros à ses donateurs

Force est de constater que l’ouverture de ce moratoire au tribunal de commerce et la présentation d’un plan de continuation par la Financière immobilière bordelaise annoncent une nouvelle période d’incertitude pour l’enseigne, l’un des plus gros employeurs du secteur : elle compte environ 2.600 salariés. Surtout parce que le marché de l’habillement est toujours en difficulté.

Dans nos colonnes, en date du 25 juin, Wilhelm Hubner, Président d’Hermione People & Brands, mettait en avant les 1098 magasins du groupe Michel Ohayon opérant sous les enseignes Galeries Lafayette, Camaïeu, Gap, La Grande Récré et Go Sport. l’insolvabilité est éliminée. Pourtant, cet ancien d’Auchan avait reconnu qu’un ‘Un chiffre d’affaires inférieur à 300 millions d’euros en 2021’ interdit à Camaïeu de refaire des bénéfices avant 2023.

Mercato : Kalimuendo se verrait bien rester à Paris, mais…

La Russie rappelle que la baisse de l’approvisionnement en gaz est liée à un problème technique, les Européens qu’il s’agit d’un “jeu de pouvoir”