in

Ces aliments fermentés stimulent le microbiote

La fermentation transforme les légumes, les boissons et les produits laitiers en grands bienfaits pour notre santé. Il existe des contre-indications à leur consommation.

Lait aigre, chou en saumure : le aliments fermentés font partie intégrante de l’alimentation humaine depuis l’Antiquité. C’est l’une des plus anciennes techniques de transformation et de conservation des aliments. D’un point de vue nutritionnel, les bienfaits sont nombreux : « Par exemple, les légumes fermentés contiennent plus de vitamines que les frais. Tous les produits fermentés sont également particulièrement faciles à digérer. Il y a une réduction des composants alimentaires peu digestibles tels que le sucre présent dans le kéfir ou le lactose dans le fromage et le yaourt., explique la nutritionniste Isabelle Descamps. Si la choucroute garnie du restaurant vous coince dans l’estomac, c’est la viande et la graisse d’oie, pas le chou fermenté…

Pour Marie-Laure Nageleisen, nutritionniste spécialisée en microbiote de l’intestin grêle, la consommation d’aliments fermentés maintient l’équilibre des différentes familles bactériennes du microbiote. A condition, insiste-t-elle, de consommer l’aliment d’origine, et non l’exemplaire encapsulé proposé en pharmacie. La nutritionniste recommande de consommer ces produits deux à trois fois par semaine pour une alimentation saine. Sa collègue Isabelle Descamps recommande même une ration journalière. Mais tous les professionnels ne sont pas d’accord. Le gastro-entérologue Bruno Bonaz ne fait pas ça “Ne recommande pas de manger des produits fermentés tous les jours”en raison du manque de preuves sur le bénéfice d’une telle consommation régulière.

Mise en garde

Lactofermentation, fermentation alcoolique, acétique, alcaline… Il faut savoir que ces produits, devenus plus acides du fait du procédé, ne conviennent pas à tout le monde. « Les personnes très maigres ou dont le microbiote souffre de malabsorption deviennent des ‘usines à vinaigre’ après avoir été ‘rasées’ suite à une prise excessive d’antibiotiques ou de traitements contre l’acné. Ils risquent de se brûler avec ces aliments acides et vinaigrés., explique Marie-Laure Nageleisen. Les personnes avec sibo (prolifération bactérienne dans l’intestin grêle) ou candidose (une infection fongique) devrait également venir.

Mangez de tout avec modération

Bruno Bonaz, médecin

“Leur corps peut réagir de manière excessive à ces aliments”, prévient Isabelle Descamps. Cependant, ces personnes peuvent consommer ces aliments dans le cadre d’une gestion nutritionnelle. Cela inclut parfois la prise de suppléments nutritionnels. » Les produits fermentés, en revanche, amélioreraient d’autres pathologies : jurer, Anémie, eczéma, constipation, la diarrhée et certaines faiblesses du le foie. La consommation de ces aliments doit dans tous les cas s’inscrire dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Et le docteur Bruno Bonaz rappelle un principe de base : « Vous devriez tout manger avec modération. »

Achetez ou faites-le vous-même

kéfir de lait ou de fruits, la choucroute, le pain au levain, la choucroute et le kimchi (recette coréenne), le kombucha (boisson acidulée), la soupe miso ou le fromage au lait cru sont autant de produits qui impliquent une fermentation. Très tendance, vous les trouverez facilement dans les rayons des supermarchés ou des magasins bio. Vous pouvez aussi facilement les réaliser vous-même : un bocal de type Le Parfait, de la saumure (1 cuillère à soupe de sel non raffiné pour 500 ml d’eau) et des légumes bien frais, à température ambiante pendant une semaine, puis mettre au frais.

avertissement concernant les lampes UV qui sèchent le vernis

ces symptômes méconnus peuvent survenir en mangeant