in

Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Actualités du jeu Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Alors que de nombreux joueurs attendaient la sortie de Hollow Knight: Silksong et que d’autres avaient perdu tout espoir que Bloodborne arrive sur PC, il y a un jeu qui a attiré leur attention. Crowsworn est en effet le mélange parfait entre les deux. On vous en dit plus sur ce jeu indépendant qui a tout ce qu’il faut pour devenir la prochaine pépite d’or du monde du jeu vidéo.

Hollow Knight, Bloodborne, DMC : un titre très inspiré

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Non, ce n’est pas le prochain jeu des développeurs de Team Cherry. Vos yeux ne vous trompent pas, mais la ressemblance est flagrante. je dois dire que Corbeaule premier jeu Mongoose Rodeo ne cache pas son inspiration. Entre la direction artistique, le côté plateforme et la mécanique de Metroidvania, ça crache Hollow Knight… mais pas que. Les développeurs canadiens veulent nous proposer une aventure encore plus dynamique et corsée que le petit frère de Silksong et pour cela ils se sont tournés vers des jeux d’action bien connus : Devil May Cry et surtout Bloodborne.

Que fait le mastodonte From Software là-bas ? Eh bien, c’est dans le style de combat que tout se joue. Avec ses armes, sa précision, ses combos et son approche à la fois dynamique et exigeante, Crowsworn semble très rappeler le gameplay d’un Bloodborne, mais en 2D. Plus généralement, Crowsworn porte l’esprit de l’âme, mêlant difficulté, persévérance et connaissances cryptiques.

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?     Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?
    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Si à première vue Crowsworn est inextricablement lié à ses inspirations, il compte néanmoins s’en débarrasser. Tout d’abord, en tant que jeu à part entière, il propose une histoire et une expérience forcément uniques. Crowsworn nous emmène dans le monde obscur de Fearanndal à travers les pérégrinations d’un médecin de la peste. Se réveillant dans un cercueil, ce dernier ne se souvient plus comment il y est arrivé. Sa recherche de réponses le conduira sur la piste de l’étrange mal qui entoure le village d’Angsthel et, bien sûr, sur la voie d’ignobles créatures à abattre. Pour cela vous pourrez compter sur votre faux, mais aussi sur vos pistolets et vos pouvoirs corviens. C’est pour le terrain de base, mais Crowsworn devrait regorger de petits détails destinés à le faire ressortir.

C’est du moins ce que suggère une interview d’Aleksandar Kuzmanovic (concepteur en chef de Crowsworn et unique développeur d’Unworthy) menée par Relyea. Pendant plus de deux heures, l’homme a disséqué son projet de long en large, en profitant pour parler des détails. Le système d’ombre pour se remettre de la mort, par exemple, ne devrait pas faire partie de l’expérience Crowsworn. Déçu par ce mécanicien de Hollow Knight (qui, selon lui, fonctionne beaucoup mieux dans Souls), il veut s’en débarrasser, même si au moment de l’entretien, il n’était pas sûr de la forme que cela allait prendre. Reste à savoir si l’accumulation de si petits points suffira à se démarquer.

Sans Hollow Knight, ce jeu n’aurait pas autant de succès

Aleksandar Kuzmanović

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Parce que c’est tout le paradoxe de Crowstorm : parvient à tirer parti de la prééminence de ses inspirations sans s’enfermer dans leur ombre. Si visuellement et sur le papier le titre Mongoose Rodeo est particulièrement alléchant, il risque malheureusement de souffrir de la comparaison, surtout s’il tombe nez à nez avec Silksong (on ne sait jamais) quand il sortira. Crowstorm devra apprendre à surmonter les comparaisons et à se faire un nom. Le choix, “utilitaire” Selon Aleks, s’inspirera-t-il fortement du style facilement malléable de Hollow Knight pour mener le titre à sa gloire ou à sa perte ? Difficile à dire pour l’instant, mais on ne peut que lui souhaiter le premier. A noter cependant que le tout est commercialisé par un certain Matthew Griffin qui s’occupe aussi de… Hollow Knight (décidément).

Les doutes sur le titre sont compréhensibles. Néanmoins, pour le moment, l’heure d’avant est à la hauteur de l’excitation. Il suffit de voir les retours sur Crowsworn sur Twitter pour comprendre que les joueurs sont excités. A tel point que ce sont eux qui ont donné la force (et l’argent) nécessaire à un bon développement.

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Kickstarter : un projet plus que validé

Il y a un an, une campagne Kickstarter pour Crowsworn a été lancée. Pas étonnant, puisqu’il est maintenant devenu monnaie courante de financer ainsi de petits jeux indépendants. Mongoose Rodeo, en tant que nouveau studio avec une équipe de cinq membres permanents, n’y échapperait probablement pas. D’autant que le studio a de grosses ambitions pour ses Crowsworn.

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

125 000 dollars canadiens… C’est le montant qui a été demandé pour financer le jeu. Si vous ajoutez les différents modes et autres contenus supplémentaires proposés, vous arrivez à un objectif final de 1,2 million. Une somme colossale, surtout quand on compare aux 57 138 dollars australiens récoltés par la campagne Kickstarter de Hollow Knight fin 2014. Et pourtant, remportés par la proposition de Mongoose Rodeo, les participants l’ont fait. Ils se sont réunis plus de 1,2 million de dollars canadiens (1 258 068 plus précisément), et d’ici quelques semaines.

Le pari s’est avéré payant pour les développeurs Crowsworn qui ont su assurer un développement viable, mettre en œuvre toutes leurs idées et maîtriser l’engouement que leur projet pouvait susciter. C’est la pension complète, tant pour le studio que pour les joueurs. En effet, grâce aux différents niveaux, ils peuvent déjà prévoir quelle sauce ils vont manger. Si tout se passe comme prévu, Crowsworn nous offrirait en effet un mode Boss Rush, une difficulté Nightmare, une arène, un vrai doublage, des cinématiques animées, différentes fins, et même un DLC gratuit disponible après la sortie. Autant dire que le programme s’est chargé et c’est plutôt rassurant. Surtout en termes d’expérience de jeu, Crowsworn semble également cocher toutes les cases.

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Une démonstration réussie ?

En effet, certains chanceux ont déjà pu jouer à une démo du jeu, on aurait adoré y être, mais cette dernière est bien entendu réservée aux contributeurs de la campagne Kickstarter. Impossible de vous donner notre avis, mais heureusement beaucoup l’ont fait sur Twitter. Et à les lire, Crowsworn semble bien parti.

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

Vous avez demandé une liste de tout ce que les joueurs disent fonctionne ? Elle est là. Il y a bien sûr la direction artistique très soignée, portée par une musique et un sound design réussis. Mais nous sommes aussi vendus un gameplay particulièrement fluide et intéressant, un niveau de difficulté accru sans jamais être frustrant et des sensations de jeu agréables. A tel point que certains ont exploité la démo jusqu’au bout pour atteindre le saint mauvais. De ce que nous avons vu, seul un avis négatif ressort, qui met en lumière le manque de lisibilité de certaines actions et attaques notamment. En dehors de cela, la majorité fait l’éloge de la démo.

Attention toutefois, il s’agit de l’avis de personnes ayant contribué financièrement au développement du jeu, nous ne sommes donc pas à l’abri d’un biais de perception. Il n’en reste pas moins que les différents extraits sortis de ladite démo sont toujours très alléchants et semblent mettre Crowsworn au même niveau de qualité que Hollow Knight. Il ne reste plus qu’à suivre cette affaire de très près pour voir si le petit Mongoose Rodeo parviendra à dépasser ses maîtres.

    Crowsworn : Entre Hollow Knight et Bloodborne, la prochaine pépite de jeux indépendants ?

À ce stade, aucune date de sortie pour Crowsworn n’a été annoncée, mais le jeu est prévu pour PC, Mac et Linux, ainsi que pour les consoles Nintendo, PlayStation et Xbox (sans plus de détails).


Attaque de drone contre le quartier général de la flotte russe à Sébastopol, Kiev nie toute implication

L’épidémie risque-t-elle de se propager à l’ensemble de la population ?