in

Décès de Christophe Izard, père de Casimir et de “L’Ile aux enfants”

Christophe Izard, à Paris, sur le plateau de l'émission

Sur le compte Facebook L’Ile aux enfants, du nom de la célèbre émission télévisée créée par Christophe Izard, a rapporté pour la dernière fois en ces termes le 26 janvier 2019 le décès de Patrick Bricardqui jouait le rôle de François, le meilleur ami du sympathique dinosaure en mousse orange, Casimir : “Je suis très triste de vous annoncer le départ ce matin de (…) notre François de « L’Ile aux enfants ». Je l’avais choisi pour son sourire, son dynamisme, son talent, le plaisir qu’il prenait à jouer différents rôles… »

Le 31 juillet, l’auteur de ces quelques hommages s’est éteint à son tour, à l’âge de 85 ans, en région parisienne, après une longue carrière dans la musique, le journalisme, l’écriture et surtout à la télévision. On se souviendra de lui d’abord comme le dessinateur de “L’Ile aux enfants”, diffusé quotidiennement sur la troisième chaîne couleur de l’ORTF (1974-1975), puis sur TF1 (1975-1982).

Né le 30 mai 1937 à Paris, Christophe Izard est le fils de l’avocat Georges Izard (1903-1973), co-fondateur du magazine Esprit, en 1932, et futur membre, en 1971, de l’Académie française. Christophe, formé en musique, travaille comme saxophoniste de jazz et collabore avec le magazine revue de jazzfondée en 1954 par Eddie Barclay.

Il entre à l’ORTF en 1968 comme producteur de variétés pour “A l’annonce du monde” – pour lequel il remporte le prix du meilleur téléman de l’année en 1970 -, “Tilt” ou “ L’invité du dimanche Il travaille également pour le journal télévisé « Information Premiere ».En 1971, il écrit : “La lucarne magique” “, Un programme “moitié spectacle, moitié musical” sous forme de satire télévisée. Il publie l’année suivante Gilbert Bécaud dans la collection “Chansons d’Aujourd’hui”, Editions Seghers. Christophe Izard est également l’auteur de deux romans policiers publiés chez Denoël, dans la collection « Crime-club » : La mort avait mis des gants (1968) et Mort de pitié (1973).

Les programmes américains, une source d’inspiration

En 1974, il se spécialise dans la production d’émissions pour la jeunesse. Après “L’Ile aux enfants” ce seraVisiteurs du mercredi » (1975-1982), réalisé par Dorothée, “Le Village dans les nuages” (1982-1985), “Salut Mickeys” (1983-1984). En 1988, il prend la direction des programmes jeunesse d’Antenne 2.

Avant de réaliser des émissions jeunesse pour la télévision française, Christophe Izard s’est rendu aux États-Unis pour observer ce qui s’y passait. Il est battu, dira-t-il au magazine en 2016 vedette de la télévisionau moyen de “le sérieux avec lequel l’enfant y est pris”. Il s’inspire de ces méthodes et crée le personnage de Casimir de telle sorte que “Les enfants peuvent facilement s’identifier à lui”poursuit Christophe Izard : « Il fait des bêtises, mais il est ouvert aux autres, il est tolérant. Et tous les personnages qui l’entourent sont dans le même état d’esprit. »

Il vous reste encore 33,31% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

DXOMark confirme ses compétences en photo

L’inter donne un ultimatum au PSG pour Milan Škriniar !