in

en pharmacie, les prix des produits pour bébé ont énormément augmenté

publié le mardi 02 août 2022 à 11h24

En pharmacie, les prix de certains produits pour bébés ont fortement augmenté, comme l’ont constaté consommateurs et pharmaciens dans les médias.

Les prix des produits pour bébés augmentent en pharmacie et la raison reste la grande inconnue. Selon l’actualité française, le prix des couches a augmenté jusqu’à 91%, le prix du lait infantile 11% à 33%.

À proximité Parisien, confirment les pharmaciens.

“Beaucoup de références coûtent aujourd’hui 6, 7 ou 8 euros plus cher qu’avant la crise du Covid », précise Pierre-Olivier Jacquot, pharmacien à Nancy (Meurthe-et-Moselle). « Depuis deux mois, 80 % des 320 laboratoires avec lesquels je travaille ont réévalué leurs tarifs, le plus souvent par 7 à 15% !”note la fondatrice de Pharmazon, Audrey Lecoq, qui regrette que ces augmentations aient été « majoritairement » sans aucune explication précise.

Le Laboratoire NHS Meharini apporte une réponse aux : Parisien, justifie cette hausse de prix des laits infantiles de la gamme Novalac par : “le conflit russo-ukrainien”. « Depuis début 2022, le lait en poudre, les huiles végétales, mais aussi les emballages plastiques et aluminium connaissent des gains très forts sur nos marchés », poursuit le laboratoire. Selon un porte-parole des Laboratoires Gilbert, « toutes les matières premières ont augmenté en moyenne de 12,1 % depuis 2021 ».

Inflation galopante

Toujours près du Parisien, le fondateur de Pharmazon s’interroge pourtant : “Comment expliquer que les prix augmentent souvent” bien plus haut quand ils viennent de grandes marques ou de grands laboratoires, souvent cotés, alors quand ils viennent de petites structures ? (…) Quelques profitent-ils de la situation actuelle ? augmenter leurs marges ?

Les prix sont en moyenne moins chers dans les supermarchés. “S’il y a une forte augmentation des prix dans les pharmacies et que les prix restent les mêmes dans le supermarché, en effet, on pourrait peut-être changer », témoigne un père de famille Nouvelles françaises.

Cette hausse de prix intervient dans un contexte de : forte inflation. En juillet, la hausse des prix à la consommation en France s’est encore accélérée pour 6,1% sur un an, à 5,8 % en juin, selon une première estimation préliminaire publiée par l’Insee fin juillet. C’est le nombre le plus élevé depuis juillet 1985, indique l’Institut de statistique.

Mercato Mercato – OM : Memphis Depay a pris une décision fracassante

Des jumeaux siamois séparés au Brésil grâce à la réalité virtuelle