in

En Ukraine, Odessa est soulagée par le départ du premier bateau céréalier

Le navire céréalier

Le navire et ses 26 000 tonnes de maïs quittent Odessa. Lundi 1euh Augustus, les cornes de brume qui ont marqué la sortie du . annoncer Razoni, battant pavillon de la Sierra Leone, a résonné vers 9h30 dans le centre-ville de la station abandonnée par ses fêtards habituels. Ce premier départ d’un navire marchand d’un port ukrainien de la mer Noire avait été annoncé quelques heures plus tôt par le ministère turc de la Défense.

Le navire devrait atteindre Istanbul le 2 août. C’est là que c’est vérifié sous l’autorité du Centre Conjoint de Coordinationun organe créé à la suite de l’accord signé à Istanbul le 22 juillet entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations unies, visant à reprendre l’exportation Fermes ukrainiennes et russes, bloquées depuis le début de la guerre. la Razoni doit ensuite continuer vers sa destination finale, Tripoli, dans le nord du Liban.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés A Istanbul, un accord sur l’exportation de céréales ukrainiennes et russes, sous réserve de la bonne foi de Vladimir Poutine

Les représentants des autorités ukrainiennes ont salué le départ du navire. Sur son compte Twitter, le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba, a déclaré : “un jour de soulagement pour le monde, en particulier pour nos amis du Moyen-Orient, d’Asie et d’Afrique”, fortement dépendante des céréales du pays, quatrième exportateur mondial. Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies (ONU), a déclaré : “sincère” s’est félicité de l’événement, mais a exprimé l’espoir que la reprise des exportations “apportera une stabilité et un soutien indispensables à la sécurité alimentaire mondiale”.

Lors d’une conversation téléphonique avec le président Volodymyr Zelensky, lundi 1euh Août, Emmanuel Macron salué “le départ du port d’Odessa d’un premier navire transportant des céréales ukrainiennes” et indiqué « que les efforts européens pour exporter les céréales ukrainiennes par voie terrestre et fluviale se poursuivront dans le cadre des corridors de solidarité », selon l’Elysée.

Vue du port d'Odessa, Ukraine, le 30 juillet 2022.

Alexander Kubrakov, ministre ukrainien des Infrastructures, a déclaré que les expéditions aideraient également l’économie ravagée par la guerre du pays. “Le déblocage des ports rapportera au moins 1 milliard de dollars [environ 973 millions d’euros] de recettes en devises à l’économie et permettra au secteur agricole de planifier pour l’année prochaine », dit le ministre. Le Kremlin, par la voix de son porte-parole, Dmitri Peskov, tellement jugé “très positif[ve] » le départ du bateau, vu comme “un bon moyen de tester l’efficacité” de l’Accord d’Istanbul. Un accord similaire, signé simultanément, garantit à Moscou l’exportation de ses produits agricoles et de ses engrais, malgré les sanctions occidentales.

Il vous reste encore 57,39% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

La Réserve fédérale américaine relève ses taux d’intérêt, les Etats-Unis en récession technique…ce qu’il faut retenir de l’actualité des marchés financiers – 08/01/2022 à 16:38

DXOMark confirme ses compétences en photo