in

entre « euphorie » et « paranoïa », comment un tel changement de vie est-il géré ?

Un Américain a remporté l’un des plus gros prix de l’histoire de la loterie de son pays. Un événement pas forcément facile à appréhender pour ces grands gagnants, confrontés à un changement de vie brutal.

Gagner le jackpot, un fardeau ? Alors que les États-Unis ont réalisé un bénéfice de 1,3 milliard de dollars la semaine dernière, l’idée de gagner à la loterie semble d’abord chanceuse. Pourtant, un tel événement bouleverse une vie et peut entraîner des interrogations et des changements chez les proches, entre “euphorie”, “paranoïa” et “rupture existentielle”.

Une “perte de sens et de repères”

Qui n’a pas rêvé de trouver les bons numéros ? Si l’annonce est d’abord une “très bonne nouvelle”, elle a aussi des “conséquences”, prévient la psychologue BFMT et toxicomane Elsa Laurent.

Le vainqueur ressent d’abord “beaucoup d’adrénaline” et éprouve souvent une “euphorie totale”, selon le psychologue. Sous le choc de l’actualité, les lauréats traversent généralement une période de “perte de sens et de repères”.

Il en résulte régulièrement une « frénésie ». Les gagnants se font plaisir et achètent la jalousie, sans se soucier de son utilité. Une pente dangereuse, car le psychologue dit avoir rencontré des cas de néo-millionnaires qui “se retrouvent du coup avec des achats idiots”, suite à une forme de “drive”.

“On a l’impression de ne plus avoir de frontières, ce qui est toxique”, dit-elle.

Un risque de “rupture sociale et amicale”

Gagner une très grosse somme d’argent à la loterie permet non seulement d’assouvir ses envies, il offre aussi la possibilité d’un changement de vie soudain, qui n’est pas toujours sans conséquence sur les liens familiaux et amicaux.

Elsa Laurent alerte à juste titre sur les risques d’« isolement » et de « ruptures sociales et amicales », notamment pour les personnes issues de milieux modestes pour qui le changement est encore plus audacieux.

“Vous pouvez être dans un environnement de haine anti-riches qui fait soudainement de vous la cible”, dit-elle, évoquant une possible “jalousie” ou un risque d’être “jugée” par ses proches. richesse, parfois considérée comme imméritée.

Cela explique pourquoi de nombreux gagnants choisissent de ne pas révéler leur nouveau statut de millionnaire ou de milliardaire à leur entourage.

“Il peut y avoir une certaine paranoïa quand on devient riche. On a peur de l’exposer aux autres car il y a beaucoup de culpabilité”, estime le toxicomane.

La FDJ propose un soutien psychologique

Au bout d’un moment, des questions se posent. En effet, les lauréats vivent une forme de “rupture existentielle”, jusqu’à suggérer le psychanalyste Pascal Neveu, interrogé sur BFMTV.

Devenir riche en peu de temps « bouscule complètement les questions du désir », affirme abondamment Elsa Laurent. “La vie s’articule essentiellement autour du désir et quand il n’y a plus de manque : où va-t-on ? Qu’est-ce qu’on aime ?”, développe-t-elle.

Pour aider les gagnants à faire face à ces risques, La Française des Jeux les accompagne depuis 1993. Il comprend à la fois la gestion d’actifs, pour éviter les ruines soudaines ou les arnaques, et permet également aux gagnants de débattre entre eux et d’échanger sur les conséquences de ce changement de vie.

Aux États-Unis, les gagnants ne reçoivent pas immédiatement le montant total gagné. Soit elle sera versée petit à petit sur des décennies, précisément pour éviter des dérives brutales, soit elles recevront immédiatement un montant bien inférieur.

Or, selon le psychanalyste Pascal Neveu, en France, malgré “quelques cas de ruines”, “la grande majorité sont des gens qui ont été très modérés” et qui sécurisent d’abord leur quotidien et leurs enfants.

Djellit détruit plusieurs joueurs après la défaite au Vélodrome !

Ce que l’on sait du regain de tensions à la frontière Kosovo-Serbie