in

Face à une croissance atone, Google veut “minimiser la distraction” pour ses employés

Le géant américain a exprimé de “vraies inquiétudes” sur la productivité du groupe. Il dit qu’il ne veut pas licencier pour l’instant, mais veut ralentir le rythme des embauches en 2022.

Google veut augmenter la productivité de ses employés. Cela ressort d’une réunion entre le PDG Sundar Pichai et les employés, qui s’est tenue le mercredi 27 juillet, rapporte CNBC.

“Il est clair que nous avons affaire à un environnement macroéconomique difficile, avec plus d’incertitudes en route”, a justifié le patron de Google.

“Il y a de réelles inquiétudes que notre productivité dans son ensemble ne soit pas ce qu’elle devrait être pour le nombre d’employés que nous avons”, car le groupe emploie plus de 170 000 personnes.

Sundar Pichai a donc demandé aux employés de “créer une culture davantage axée sur la mission, le produit et le client. Nous devons réfléchir à la manière dont nous pouvons minimiser les distractions et vraiment élever la barre de l’excellence en matière de produits et de productivité”.

Retarder l’embauche

Cette réunion fait suite à la publication des résultats trimestriels de la semaine dernière, qui reflètent une croissance atone. Le bénéfice net d’Alphabet, la société mère de Google, a chuté de 13 % en glissement annuel pour atteindre 16 milliards de dollars au dernier trimestre.

Le groupe dit qu’il ne veut pas s’arrêter jusqu’à maintenant. Cependant, il avait annoncé un report d’embauche en 2022 à la mi-juillet, selon le rapport. le journal Wall Street.

“Pour aller de l’avant, nous devons être plus entreprenants, travailler avec plus d’urgence, une concentration plus précise et plus d’agressivité que nous n’en avons montré en des jours meilleurs”, écrit Sundar Pichai dans un e-mail envoyé aux employés le 12 juillet, faisant référence au contexte d’incertitude. croissance.

Van Vleuten, toujours le premier

Deux ans après l’explosion du port de Beyrouth, des silos à grains s’effondrent à cause d’un incendie