in

Face au Covid-19 et à la grippe, le port du masque est à nouveau nécessaire, selon l’Académie de médecine

publié le vendredi 04 novembre 2022 à 09:33

Dans un communiqué publié mercredi 2 novembre, l’Académie nationale de médecine met en garde contre la saison hivernale en cours, qui pourrait être interrompue par une épidémie de grippe en début de saison. L’établissement recommandait fortement le port du masque.

Tandis que le Covid-19 court toujoursl’Académie nationale de médecine redoute également l’arrivée précoce d’une épidémie de grippe saisonnière en France métropolitaine.

Dans un communiqué de presse publié sur leur site le mercredi 2 novembre, l’institution affirme qu’une “incidence croissante des syndromes grippaux et des cas confirmés sporadiquement” pourrait être un précurseur de cette épidémie précoce.

L’Académie de médecine confirme que le masque est “de nouveau nécessaire”, et recommande aux Français de recommencer à le porter dans les lieux publics fermés, notamment les transports en commun aux heures de pointe.

Une possibilité de “double infection” pour les personnes vulnérables ?

Le communiqué recommande le port d’un masque de type FFP2 dans les lieux publics fermés “pour les personnes âgées ou porteuses de comorbidités”, ainsi que pour l’entourage et les professionnels de santé qui entrent en contact avec ce public : “Cette possibilité de double infection, il faut donc envisager pour la saison 2022-2023 de laisser les personnes vulnérables exposées aux formes les plus sévères et les services hospitaliers avec un risque de saturation ».

Les femmes enceintes sont également couvertes par ces recommandations, “même si elles sont à jour de leurs vaccinations”. Selon l’Académie nationale de médecine, la saison 2021-2022 a vu le retour de la grippe “avec une épidémie s’étalant sur 9 semaines avec un pic tardif en avril 2022”.

Un seul verre de vin ou de bière par jour augmente le risque d’AVC

Le masque “sera de nouveau nécessaire”, estime l’Académie nationale de médecine