in

General Motors perd 5 millions de dollars chaque jour

Le programme Cruise de General Motors, sur ses voitures autonomes, est un gouffre sans fond. Le géant américain de l’automobile continue de perdre de l’argent.

Lorsque General Motors a lancé Cruise, sa marque de robotaxis autonome, les attentes étaient élevées. Quatre ans plus tard, alors que les navettes opèrent désormais à San Francisco, l’aspect financier de la marque est inquiétant.

C’est un total de 5 milliards de dollars que GM a perdu lors du lancement de Cruise, depuis 2018. Bien que les navettes électriques et autonomes sont désormais payantesn’améliore pas la situation. General Motors a révélé avoir perdu 500 millions de dollars au deuxième trimestre 2022.

C’est donc une perte nette de 5,5 millions de dollars par jour pour exploiter et développer Cruise. Les chefs de marque ont déclaré à Reuters que des salaires plus élevés étaient l’une des raisons des pertes. La volonté de faire payer les trajets visait également à compenser la hausse des coûts, mais cela ne semble pas fonctionner.


Lire aussi
Charger une voiture électrique, de l’argent fou

Mary Barra, PDG de General Motors, assure que la marque a un avenir de rentabilité. Selon elle, la marque pourrait générer 50 milliards de dollars de ventes annuelles d’ici 2030. Mais en attendant, les investisseurs ne semblent pas apprécier ces pertes.

La société aurait dû entrer en bourse cette année pour avoir de nouveaux investisseurs. Malheureusement, cela ne se passe pas aussi vite que prévu et l’entreprise est donc dépendante de General Motors, mais aussi d’investisseurs extérieurs au groupe.

Le problème pour GM, en revanche, c’est que ces investisseurs ne commencent plus à croire à ce projet de voiture autonome. Quiconque était autrefois convaincu du potentiel de ces technologies se demande aujourd’hui si elles prendront réellement la route à plus grande échelle à l’avenir.

Jules Koundé : “Je vais devoir grandir” au FC Barcelone

L’Europe trois voire quatre fois plus touchée que les autres régions aux mêmes latitudes