in

il peut être diagnostiqué jusqu’à 3 ans plus tôt

Appelé “le tueur silencieux” parce qu’il évolue vers un stade tardif sans symptômes apparents, cancer du pancréas est devenu le 2e cancer digestif en France et pourrait devenir la 2e cause de décès par cancer dans les années 2030-2040. La perte de poids rapide, l’hyperglycémie et le diabète sont quelques-unes des caractéristiques connues de ce cancer, mais jusqu’à présent, les scientifiques ne savaient pas à quel stade de la maladie ces changements se produisent. Une nouvelle étude de l’Université de Surrey (Royaume-Uni) montre que prêter attention à ces symptômes pourrait aider au diagnostic du cancer du pancréas 3 ans plus tôt.

Une perte de poids spectaculaire est un signe d’avertissement

Pour cette étude, des chercheurs britanniques ont recruté 8 777 patients diagnostiqués avec un cancer du pancréas et 34 979 témoins par âge, sexe et diabète. Les résultats de cette vaste étude publiée sur Plos One indiquent que “des changements statistiquement significatifs dans le contrôle du poids et de la glycémie ont commencé en moyenne 2 à 3 ans avant le diagnostic de cancer du pancréas”. Des informations vitales qui peuvent être utilisées pour détecter le cancer du pancréas plus tôt qu’actuellement.

Un traitement psychédélique pour la dépression ?

Elle survit à 12 tumeurs, cette femme peut aider à guérir le cancer