in

il sera exceptionnellement possible de le débloquer d’ici le 31 décembre

La commission sénatoriale des affaires sociales a dans le projet de loi mesures d’urgence pouvoir d’achat la possibilité de débloquer d’avance leurs économies de personnel. Une mesure à laquelle le gouvernement ne veut pas s’opposer est : les échos . Contrairement à 2020, où il était contre cette mesure. Quels changements ? Explication.

Qu’est-ce que l’épargne salariale ?

Le plan d’épargne salariale correspond à l’intéressement – ​​obligatoire dans les entreprises de plus de 50 salariés – ou à l’intéressement – ​​facultatif quelle que soit la taille de l’entreprise – que perçoit un salarié.

Celui-ci a deux options : il peut choisir de le toucher immédiatement. Dans ce cas, il doit payer l’impôt sur le revenu à ce titre. Une autre option consiste à bloquer cette épargne pendant cinq ans. Les sommes sont alors exonérées d’impôt sur le revenu, mais pas de cotisations sociales.

Dans quels cas pouvez-vous utiliser votre épargne salariale plus tôt ?

Il existe plusieurs exceptions pour recevoir ces économies sans attendre cette période de cinq ans. Dix raisons sont données : naissance ; mariage ou union civile; divorce ou séparation de corps avec garde d’au moins un enfant ; incompétence; décès du salarié ou de son conjoint ; sur-endettement; création d’une société; acquisition de sa résidence principale ou changement de situation professionnelle, du licenciement à la cessation d’activité en tant qu’entrepreneur individuel, y compris le licenciement. Et maintenant la violence domestique.

Comment le Sénat agira-t-il?

Avec la nouvelle taille, oubliez les dix motifs. D’ici le 31 décembre, tout salarié qui le souhaite peut libérer sa participation ou son intéressement dans la limite d’un plafond global de 10 000 €, sans que ce montant soit soumis à l’impôt sur le revenu ou aux cotisations sociales.

Seule règle à respecter : que l’argent ne soit pas épargné ailleurs, mais dépensé pour” acquérir des biens ou fournir des services ». Les montants sont déclarés à l’administration fiscale par l’organisme gestionnaire ou, à défaut, par l’employeur, et il est seulement assuré que le salarié ” chez quelqu’un Service [cette dernière] les pièces justificatives prouvant l’utilisation des montants débloqués».

Deux exceptions subsistent. L’une d’entre elles est totale : les sommes déposées dans un régime de retraite collectif (Perco) ou dans des fonds de solidarité ne peuvent être débloquées. L’autre réglemente le déblocage de l’épargne salariale investie en actions de l’entreprise ou d’une entreprise liée. Une convention collective de travail est nécessaire pour mobiliser tout ou partie de cette épargne.

Transferts – OM : Griezmann, Renato… Sampaoli avait une autre demande pour le mercato

Après l’arrivée de Nancy Pelosi, plus de 20 avions militaires chinois dans la zone de défense de Taïwan