in

“J’aurais peut-être…” : Evelyne Dhéliat fait une confession qui en dit long

Lundi 1er août, Evelyne Dhéliat est revenue sur ses 50 ans de carrière à TF1. Le présentateur en a profité pour avouer un petit regret. Explication.

Elle a – selon ses propres mots – le CDI le plus long de TF1. En 1968, Evelyne Dhéliat fait ses premiers pas sur le petit écran. “J’avais 20 ans et j’étudiais l’anglais à l’université Censier à Paris. Pour gagner de l’argent de poche, j’ai fait du mannequinat», explique-t-elle dans les colonnes de télé 7 jours ce lundi 1er août. Et pour développer :Un jour, j’ai répondu à une annonce de l’ORTF, cherchant quelqu’un pour présenter des programmes en anglais lors d’une conférence qui réunissait plusieurs chaînes de télévision européennes. Je n’avais jamais fait ça de ma vie ! Puis j’ai repris mes études. L’ORTF m’a alors rappelé pour l’animation d’un programme scolaire puis pour le remplacement des speakerines. j’ai travaillé en freelance“. Une expérience formatrice. Et très vite, le patron de l’ORTF, Pierre Sabbagh, lui propose un contrat.”Mon CDI a eu 50 ans l’année dernière !», se réjouit le principal intervenant.

Elle l’avoue : son arrivée à la télévision est due à un concours de circonstances, mais c’était vraiment une aubaine. “En fait, j’ai eu la chance d’être au bon endroit au bon moment“, réalise-t-elle. Pourtant, la présentatrice météo ne s’est jamais reposée sur ses lauriers.”j’ai beaucoup travaillé», confie-t-elle. Cependant, si elle a des raisons d’être fière de son parcours, Evelyne Dhéliat a un peu de regret. Elle aurait aimé pouvoir faire ses preuves auprès du chef du journal télévisé. “J’aurais aimé être journaliste, mais en 68 les femmes exerçant ce métier étaient cantonnées aux magazines féminins, aux rayons tricot ou cuisine», dit-elle, avant de changer d’avis et d’admettre : «Les choses ont commencé à changer vers les années 1980, avec l’arrivée de Christine Ockrent et Anne Sinclair à l’antenne. Parfois je me dis que j’aurais pu être capable de présenter une actualité de 13h00 ou 20h, mais je suis probablement arrivé trop tôt“.

Evelyne Dhéliat va-t-elle bientôt prendre sa retraite ?

Pourtant, l’ancien collègue de Catherine Laborde assure que «ce n’est pas important“.”Cela m’a permis de faire cette longue carrière“, estime-t-elle. Elle se réjouit surtout que le nombre de femmes au sein du comité de rédaction ait augmenté ces dernières années.”Quoi qu’il en soit, je constate que le nombre de femmes sur les ondes et dans les rédactions est beaucoup plus élevé aujourd’hui qu’avant, et c’est tant mieux !“, s’enthousiasme-t-elle. Et elle prévoit d’en faire partie encore un moment. Malgré ses 74 ansEvelyne Dhéliat ne prend pas sa retraite. “Tant que je suis content de me lever le matin pour aller au bureau, je ne vois pas pourquoi je devrais me priver de ça. Je n’ai pas l’impression d’être si vieux que je ne pense pas du tout à la retraiteelle renvoie. C’est ce qui se dit.

ONE X PLAYER mini, la console PC chinoise sous Windows 11 qui promet bien plus qu’un Steam Deck ou une Nintendo Switch

Van Vleuten, toujours le premier