in

Jean-Pierre Foucault parle franchement de sa carrière

Jean-Pierre Foucault Davy Patrick/ABCA

Au micro de Didier Barbelivien sur Europa 1, le présentateur de TF1 a partagé sa vision claire de son avenir à la télévision.

“Plus de succès qu’un animateur peut obtenir”, lance Didier Barbelivien pour résumer la carrière de son invité Jean-Pierre Foucault dans l’émission “Dis-moi ce que tu chantes” sur Europe 1. Dimanche 31 juillet, l’animateur phare de TF1 a été reçu par l’auteur-compositeur français pour un échange d’environ cinquante minutes entre la musique et la confession. Tout cela dans une atmosphère de franche camaraderie. L’animateur de l’émission de radio était ravi de celui qu’il mentionne “mon Jean-Pierre” et considérer “un pote”. Touché, l’intervenant clé a voulu revenir sur ces propos et faire le point sur sa carrière là où il était “tellement gâté”.

REGARDE AUSSI – Jean-Pierre Foucault : “Pour la première fois, je ne soutiens pas Miss Provence au concours Miss France”

L’ancien animateur de radio parle de ses moments de gloire qu’il assume “cash parce que c’est pour ça qu’il fait ce métier” tout en soulignant l’importance “ne pas se prendre la grosse tête”. Pour l’animateur du sud de la France qui se souvient “cachets maigres” à ses débuts, il faut embrasser son succès. « Je ne supporte pas les artistes qui se battent pour réussir et quand on les arrête dans la rue, ils détournent le regard. C’est absurde, c’est pour ça qu’on travaille.”il décrypte au micro d’Europe 1.

Ardent défenseur de Miss France

Mais après plus de cinquante ans de carrière à la radio puis à la télévision, Jean-Pierre Foucault déclare avoir pris du recul “cette gloire” pour “créer l’absence”. « J’ai presque arrêté de regarder la télévision. L’envie m’a quitté et la vie est belle car quand je regarde la télévision je ne me dis pas que j’ai envie d’être là. avoue celui qui a organisé “Qui veut gagner des millions” de 2000 à 2019. Un tournant dans sa carrière qui l’a fait ” Être heureux “ et s’éloigner de “cette époque où nous sommes envahis par le doute à l’ère de la technologie auditive moderne”.

Cependant, le septuagénaire n’a pas complètement disparu des radars puisqu’il continue d’être responsable des programmes courts de la Française des Jeux et s’occupe du rendez-vous annuel Miss France. Une élection qu’il salue chaque année malgré sa part controverses sur l’image de la femme. “J’attends toujours avec impatience les adversaires du concours de beauté. Je les attends à partir du 15 novembre prochain”conclut-il, non sans une pointe d’humour.


REGARDE AUSSI – Non Stop People – Gérard Louvin accusé d’inceste : Jean-Pierre Foucault réitère son soutien

Avez-vous grandi avec Internet dans les années 2000 ? Essayez d’obtenir 10/10 pour ce quiz

FC Barcelone – Mercato : le directeur sportif du Bayern Munich échange Lewandowski et Laporta. de