in

Le Portugal combat de nouveaux incendies de forêt favorables au retour de chaleur

publié le lundi 01 août 2022 à 08:09

Un important incendie de forêt s’est déclaré dimanche près de Mafra, au nord de Lisbonne, alors que les températures montaient en flèche ce week-end, notamment dans le nord et le centre du pays, selon des responsables de la protection civile.

Cet incendie de forêt, à une quarantaine de kilomètres au nord de Lisbonne, a été combattu par environ 400 professionnels et cinq forces aériennes en fin d’après-midi, selon la protection civile.

Des habitants ont tenté de ralentir la progression des flammes en arrosant leurs jardins alors que le brasier faisait rage dans les forêts voisines, selon des images diffusées par les télévisions.

Une maison de retraite avec 30 personnes a été évacuée par précaution, a déclaré le commandant de l’Autorité de la protection civile, Paulo Santos, à la radio Renascença.

Il y a également eu d’autres épidémies majeures dans le nord et le centre du Portugal, mobilisant plus d’un millier de pompiers.

A Ourem (centre), une plage fluviale a été évacuée par précaution, selon un responsable des secours cité par l’agence Lusa.

Une partie du nord et du centre du Portugal a été mise en vigilance ce week-end face à des « hausses de température accentuées », dépassant les 40°C, notamment dans le centre, et au moins jusqu’à mardi, selon l’Institut météorologique portugais.

Le ministre de l’Intérieur José Luis Carneiro a indiqué dimanche soir que l’intention était de “lancer l’alerte rouge” mardi en raison du risque élevé d’incendie “pour les quartiers de Vila Real, Bragança, Guarda et Viseu” (nord).

Le Portugal, traumatisé par les incendies de 2017 qui ont fait plus de 100 morts, a été touché début juillet par une série d’incendies alimentés par des températures torrides.

Plus de 58.000 hectares sont partis en fumée depuis le début de l’année, selon des données encore préliminaires de l’Institut pour la conservation de la nature et des forêts (ICNF).

Camaïeu, insolvable, placé sous tutelle

Monkeypox : l’Inde annonce la mort d’un homme de 22 ans infecté par le virus du monkeypox