in

Les pilotes de Lufthansa prêts pour une grève de masse

Plus de 97 % des membres de leurs syndicats se sont prononcés en faveur d’un arrêt de travail. Des négociations seront ouvertes pour tenter de parvenir à un accord.

Les pilotes de Lufthansa, premier groupe de transport aérien en Europe, ont massivement approuvé le principe de la grève, a annoncé Sunday Cockpit, seul syndicat de la profession outre-Rhin. Aucune mesure n’a été prise, mais plus de 97 % des pilotes ont agi sur le principe d’une action vigoureuse pour soutenir leurs revendications salariales face à l’inflation.

Les pilotes réclament une augmentation de salaire de 5,5% cette année puis une indexation automatique à l’inflation. Le syndicat Cockpit demande également une garantie sur le volume de la flotte Lufthansa, pour sécuriser les emplois.

L’entreprise allemande est déjà en conflit avec son personnel au sol. Ils ont participé à une grève de 24 heures mercredi dernier qui a entraîné d’importantes perturbations du trafic en Allemagne et l’annulation de plus de 1 000 vols. Leur syndicat, Verdi, réclame des augmentations de salaire de 9,5 %. Les arrêts de travail, principalement en faveur de salaires plus élevés, et les pénuries de personnel ont déjà contraint de nombreuses compagnies aériennes à annuler des milliers de vols.

La compagnie low-cost Ryanair est donc confrontée à plusieurs grèves, notamment en Belgique et en Espagne. De l’autre côté des Pyrénées, le déménagement entamé fin juin se poursuivra par des arrêts de travail de 24 heures jusqu’en janvier 2023, ont annoncé deux syndicats de Ryanair. La société scandinave SAS a subi une grève de deux semaines en juillet. British Airways, qui a déjà annulé des milliers de vols en raison d’un manque de personnel, fait également face à une grève du personnel au sol cet été.

En France, un arrêt de travail du personnel d’ADP, qui gère les aéroports parisiens, a gravement perturbé début juillet la distribution des bagages et des vols à Roissy.

face à Nantes, le PSG remporte son onzième Trophée des champions

Guerre en Ukraine, crossover, monkeypox… Les cinq faits à retenir du week-end