in

Les prix des produits parapharmaceutiques flambent “sans explication précise”

le nécessaire
Certains parapharmaceutiques étaient très valorisés en 2022, sans “explication exacte” de la part des industriels, prévient Audrey Lecoq, patronne de Pharmazon, un site de vente en ligne de produits pharmaceutiques.

Couches Pampers, lait pour bébé, suppositoires… Autant de produits dont les prix ont énormément augmenté ces dernières semaines, sans que le fabricant ne donne de raison précise.

« Depuis deux mois, 80 % des 320 labos avec lesquels je travaille ont réévalué leurs tarifs, généralement de 7 à 15 % ! », explique le Parisien Audrey Lecoq, fondatrice de la plateforme Pharmazon, selon qui ces augmentations sont annoncées très souvent sans « explication précise ».

Car si certains producteurs évoquent une raréfaction des matières premières – comme la caroube pour le lait en poudre, d’autres voient les conséquences du conflit en Ukraine. C’est en tout cas ce que suggère le laboratoire NHS Meharini, qui explique que “depuis début 2022 le lait en poudre, les huiles végétales, ainsi que les emballages en plastique et en aluminium connaissent une très forte hausse sur nos marchés”, rapportent nos confrères.

Nouvelles augmentations en 2023

Par exemple, selon BFMTV, le prix de la crème lavante du laboratoire La Roche-Posay serait passé de 8,05 euros en 2021 à 8,45 euros en 2022. La marque Mustela aurait également augmenté ses prix, notamment ceux de ses eau de nettoyage. . Celui-ci serait passé de 6,31 euros en 2019 à 9,10 euros en 2022. Le lait infantile aurait augmenté de près de trois euros en quatre ans.

“Beaucoup de références coûtent aujourd’hui 6, 7 ou 8 euros de plus qu’avant la crise du Covid. Pendant la pandémie on était en hyper-soins. Ce n’est qu’aujourd’hui, quand on respire un peu, qu’on se rend compte de l’ampleur de ces vols, et certains sont incompréhensibles, s’alarme Pierre-Olivier Jacquot, pharmacien à Nancy auprès de la Parisien.

Selon Pharmazon, la situation devrait encore se détériorer et les laboratoires pharmaceutiques pourraient annoncer de nouvelles hausses de prix en 2023.

Message de Ronaldo après avoir quitté le stade avant la fin du match

Le Kosovo reporte l’entrée en vigueur de nouvelles règles à la frontière serbe