in

Ligue 2 : Sochaux fait match nul face au Paris FC

Deux mois et demi après le barrage de Ligue 1 remporté par Sochaux à Charléty, Parisiens et Sochaliens se sont retrouvés au stade Auguste Bonal pour clôturer la 1ère journée de Ligue 2. Et les deux prétendants au titre se sont partagé les points lors de ce retour à la compétition (0-0). Bien qu’en supériorité numérique, les Cubs n’ont pas réussi à remporter leur premier match de la saison.

Après une préparation sans le moindre but, Ibrahim Sissoko devait faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs sochaliennes. Et sa pression sur le gardien parisien Ivan Filipovic (2e), qui a raté son dribble face à l’attaquant malien, aurait pu offrir l’ouverture du score à Tony Mauricio s’il n’avait pas raté le but malgré le but vide. Plus dangereux que leur adversaire, les Jaune et Bleu n’ont pas réussi à saisir leurs rares occasions. Auteur d’un seul tir en première période via Alimami Gory (25e), le Paris FC a peu vu le ballon et s’est littéralement glissé sur la défensive après le carton rouge du capitaine Cyril Mandouki (38e).

Fin du match à neuf contre onze

La deuxième période s’est déroulée comme la première s’est terminée. Réduit à dix, Paris a laissé Sochaux venir tenir ce nul jusqu’au bout des cinq minutes de prolongation, malgré une deuxième éviction, celle de Julien Lopez (90e+1), averti une seconde fois pour s’être plaint un peu trop violemment à l’arbitre. .

Pourtant, les Cubs perçaient, assiégeaient cette défense parisienne bien groupée et tiraient en vain sur le cadre. Surtout dans le dernier geste ils ont manqué de justesse, à part le but de Sissoko (54e) qui a été signalé hors-jeu. A noter les blessures subies par Lebogang Phiri (14e) côté parisien et Saad Agouzoul (69e) avec les Doubistes.

Elle tombe amoureuse du mari de sa fille pendant leur lune de miel, ce qui se passe ensuite est choquant !

Grèce : Une mère déjà accusée du meurtre de sa fille est désormais poursuivie pour triple infanticide