in

Longoria rappelle “les valeurs du sport moderne” Bamba Dieng

Interrogé sur l’avenir de Bamba Dieng, dont le club semble vouloir dire au revoir, le président de l’OM Pablo Longoria a précisé que l’attaquant s’était peut-être un peu trop reposé sur ses lauriers.

Le sourire espiègle a soudainement fait place au masque de fer. “Exigence, travail, discipline, tout le monde doit aller dans le même sens”, a insisté Pablo Longoria. Une déclaration qui semblait s’adresser à ses joueurs, sur fond de tensions avec le nouvel entraîneur. Le président de l’OM a profité de la conférence de presse de la journée pour envoyer quelques messages, histoire de lui rappeler qui est le patron.

Longoria a fait un tableau de ses mains et s’est souvenu qu’il était tout en haut de la liste, au-dessus de l’entraîneur, qui lui-même domine les joueurs dans la hiérarchie. En d’autres termes, la pause est terminée. Pablo Longoria a précisé qu’il n’appréciait pas l’ingérence de la presse ces dernières semaines, notamment concernant l’affaire Bamba Dieng. L’agent du joueur a pris la parole pour rappeler que le joueur souhaitait rester à Marseille, alors que des doutes subsistent sur la volonté du club.

Le mystère demeure sur les intentions du club

Quand l’Olympique de Marseille a donné l’impression de vouloir faire comprendre au jeune attaquant sénégalais (22 ans) qu’il valait mieux partir, Pablo Longoria lui a donné sa version des faits et a implicitement reproché au joueur son manque d'”investissement”. “La performance du joueur est jugée chaque jour à l’entraînement. Il n’y a pas de passé dans le football, c’est maintenant, le prochain entraînement, le match, ce que tu as fait hier, ce que tu as fait aujourd’hui. On parle d’un vrai talent, un joueur avec un réel impact, mais il ne faut pas oublier les valeurs du sport moderne.”

Quant aux intentions du club envers le joueur, le président de l’OM s’est contenté de rappeler que le joueur était toujours “sous contrat avec le club”. Un peu court. D’autant que le club doit vendre dans l’espoir de réduire ses effectifs et d’attirer des joueurs de niveau international (Veretout, Sanchez…). Cependant, de ce point de vue, Bamba Dieng représente une valeur marchande non négligeable. L’observatoire du football CIES l’estime entre 10 et 15 millions d’euros.

Pierre Niney surprend le public au concert de Vianney

Pourquoi certaines stations-service du Puy-de-Dôme sont à sec