in

Michel Berger : cette mise en garde qu’il a faite à un ami quelques jours avant sa mort

Chanteur à succès avec sa femme France Gall, Michel Berger s’est proclamé mort quelques jours avant de subir une crise cardiaque mortelle en 1992, comme le raconte Le Parisien publié ce dimanche.

1992, Michel Berger meurt à 44 ans. Le chanteur décède à Ramatuelle, où il possède une maison, d’une crise cardiaque après une partie de tennis controversée avec son ami Marie-Françoise Holtz. La France est en deuil. Cette mort hantée Michel Berger. Un article publié dans le parisien ce dimanche il revient sur cette période sombre de sa vie. début 1992, Michel Berger perd son père Jean Hamburger et fait face à une nouvelle épreuve après avoir appris que sa fille Pauline est atteinte de fibrose kystique, une maladie rare et génétique qui affecte principalement les systèmes respiratoire et digestif. Il confie à son ami Serge Paratonner.

Les mots de Michel Berger sont très significatifs : “Michel m’a dit cette phrase que je n’ai comprise qu’un peu plus tard : ‘Nous serons les prochains’, explique Serge Parathoner au journal. Avec le recul, lui qui pesait chaque mot, je pense qu’il voulait dire qu’il était logique de mourir avant ses enfants. Et pour lui cela signifiait pour sa fille” C’est en 1997 que Pauline est décédée – elle avait 19 ans.

Problèmes de santé rencontrés par Michel Berger

Au cours des derniers mois de sa vie, Michel Berger avait un problème de santé qui préoccupait déjà son médecin. Sous la pression d’un nouveau projet musical et d’une histoire d’amour longtemps cachée, le chanteur tire la corde et met son corps à l’épreuve.

La réalité est que si le pianiste savait qu’il… avec une maladie cardiaqueil ne voulait pas voir de médecin avant sa mort.

EN DIRECT – Juillet 2022 est le 2e mois le plus sec de tous les temps

Pour Pochettino, la Ligue des champions est “un échec de 50 ans” au PSG et “pas une seule saison”