in

Monkeypox : “Je n’ai pas à m’isoler”, “c’est une maladie de gays”… L’histoire poignante qu’un médecin a vécue dans le métro de Madrid

La photo et l’histoire d’un médecin vénézuélien de Madrid sont devenues virales. Il raconte sa rencontre surréaliste avec un malade de la variole du singe dans le métro…

“Je ne voulais pas en parler, mais parce qu’ils veulent juste nous culpabiliser… Ici je raconte l’histoire de cette photo… Celle d’un cas de monkeypox dans le métro au plus fort de l’infestation.”

Par exemple, Arturo Henriques, médecin vénézuélien dans la capitale espagnole, raconte ce qu’il a vécu dans le métro de Madrid.

Aucune pensée dans poner nada de pero como nos quieren culpar solo a nosotros.. Pues cuento la historia de esta photo.. De un caso de V. Del mono en el metro en su momento algido de contagio. pic.twitter.com/dizPSDMGA4

— Arturo M Henriques B (@arturohenriques) 30 juillet 2022

Dans un train au cours de son voyage, il aperçoit un homme en bermuda présentant des lésions cutanées caractéristiques de la variole du singe. Ce qui le surprend alors, c’est le calme du patient et le fait que personne autour de lui ne semble répondre.

“Je me suis prudemment approché de l’homme et lui ai demandé ce qu’il faisait dans le métro lorsqu’il avait la variole du singe”, explique Arturo Henriques. L’homme a répondu qu’il savait mais qu’il continuait à vivre sa vie normale, car son médecin ne lui aurait pas dit de s’isoler et de “porter juste un masque”.

“Je ne toucherai pas tes couilles…”

Arturo Henrique explique alors à l’homme que “les lésions qu’il a sur tout le corps sont les plus contagieuses” et que, bien sûr, “il n’a peut-être pas compris toutes les indications de son médecin généraliste…”

Tranquillement, l’homme de la variole du singe a répondu qu’il pouvait se rassurer, “il ne toucherait pas ses couilles…”.

Abasourdi, le médecin tente de trouver du soutien auprès de la femme assise à côté du malade. “Tu n’as pas peur de tomber malade ?” “Comment puis-je tomber malade, je ne suis pas gay ! Le gouvernement a dit que c’étaient les homosexuels qui étaient touchés.”

Fatigué de la bagarre, le médecin sort du métro avec l’amère sensation que cette maladie n’est pas finie.

Un avis à revoir

Si la plupart des malades sont des hommes ayant eu des relations sexuelles avec plusieurs partenaires masculins, la maladie peut toucher n’importe qui. Plus le virus circule, plus il est susceptible d’affecter la plupart des gens. The Independent a rapporté ce dimanche l’histoire d’un Espagnol victime de… la variole du singe après … l’achat d’un scooter.

L’OMS a mis la variole du singe en état d’alerte, mais devra surtout changer sa communication, qui semble aujourd’hui faire de terribles dégâts. Pour rappel, deux personnes sont mortes de la maladie en Espagne ce week-end. Les deux premiers morts sur le sol européen.

Dédain : Pas de mode photo, longévité… Le logiciel Ebb donne de nouveaux détails | Xbox One

Nichelle Nichols, héroïne noire de “Star Trek”, est morte