in

Nucléaire : la dernière série d’essais est lancée à l’EPR de Flamanville

Sur le site EPR de Flamanville.  Le ressoudage du circuit principal secondaire devrait être achevé d'ici la fin de l'année, juste avant le démarrage de la requalification des installations.
Sur le site EPR de Flamanville. Le ressoudage du circuit principal secondaire devrait être achevé d’ici la fin de l’année, juste avant le démarrage de la requalification des installations. (©La Manche Presse/Jean-Paul BARBIER)

Début juillet 2022, la dernière campagne d’essais généraux du réacteur EPR de Flamanville (Manche) avait été lancé. Ils doivent permettre à l’Autorité de sûreté nucléaire deautorisation de charger du carburant au deuxième trimestre 2023.

Les derniers tests de dimensionnement

Près de 300 personnes seront déployées pour ces activités pendant plusieurs mois. “Les derniers tests personnalisés”, assure la direction du site. Des tests de changement de ressources et de perte de ressources ont déjà été effectués.

Ils ont permis de tester toutes les défenses électriques dans les configurations les plus contraignantes et de tester la capacité des équipements de secours du réacteur en cas d’endommagement provoqué par des scénarios extrêmes et hautement hypothétiques.

200 systèmes à tester

La quatre moteurs diesel principauxqui devrait prendre le relais en cas de panne des sources électriques propres au réacteur ont donc été mobilisées.

Des tests supplémentaires sur un premier générateur principal ont été effectués en amont pour vérifier qu’ils pouvaient fonctionner en continu pendant une semaine.

La test complet de la piscine a commencé début juillet et dure jusqu’en octobre. Ils consistent à remplir le bâtiment réacteur avec de l’eau boratée, une première sur le site de Flamanville.

Par exemple, des essais de chargement et de déchargement du combustible sont réalisés dans toutes les configurations possibles.

UNE montage de toupet seront notamment transférés de la piscine d’entreposage du bâtiment combustible vers le cœur du réacteur, d’abord en mode automatique puis en mode manuel.

Le “gros morceau” début 2023

L’essentiel de ces tests, les tests de requalification générale, devrait débuter au début de l’année prochaine.

Vidéos : actuellement sur Actu

Leur objectif est de requalifier l’installation après rapprochement des soudures du circuit principal secondaire.

« Lors de ces essais, les équipes de l’EPR amèneront l’installation au plus près des conditions normales de fonctionnement, en température et en pression », précise EDF.

Cet article vous a-t-il été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mes nouvelles . En un clic, après inscription, vous retrouverez toutes les actualités de vos villes et marques préférées.

Bernardo Silva prioritaire du PSG ?

une boutique en ligne propose 76 000 euros par an pour devenir dégustateur de bonbons professionnel