in

Pension : combien coûte une place en EHPAD ou en maison de retraite ?

Alors que le gouvernement encourage les personnes âgées à rester à la maison autant que possible, il y a des circonstances où cela devient impossible pour diverses raisons. Le choix du logement peut alors être crucial… Maison de retraite, maison de repos, maison de repos : selon l’état de santé et le degré de dépendance du senior, les prestations varient… et les prix aussi ! Voici quelques éléments pour vous aider à mieux voir les différents taux appliqués.

Pension : combien coûte une place en EHPAD ou en maison de retraite ?  - iStock.com/izusek

Pension : combien coûte une place en EHPAD ou en maison de retraite ? – iStock.com/izusek

Maison de retraite / EHPAD : quelles différences ?

La maison de repos classique, aussi appelée Ehpa (résidence pour personnes âgées), accueille des résidents en principe autonomes. Ils recherchent généralement un abri pour rompre leur solitude, s’adonner à des activités et se divertir. D’autre part, les établissements d’hébergement pour personnes âgées nécessitant des soins (Ehpad) sont destinés à accueillir des personnes âgées nécessitant des soins. Le niveau d’autonomie du résident peut être variable, il est évalué par le « GIR » (groupement des iso-sources) qui comporte six niveaux. Le GIR 1 est le niveau de perte d’autonomie le plus fort, le GIR 6 le plus faible.

Quels coûts moyens ?

Les coûts des maisons de repos non médicalisées sont généralement inférieurs à ceux des Ehpad, mais leur fourchette de prix est extrêmement large… Ils peuvent fluctuer de 300 euros par mois pour les plus modestes jusqu’à 3 000 euros. Les écarts de prix s’expliquent par des prestations et services plus ou moins nombreux et luxueux ; mais aussi à cause de l’emplacement de la maison. Les plus chères sont celles des grandes villes, Paris en premier bien sûr ! Les tarifs sont répartis selon les postes suivants : Frais de gestion administrative (admissions, documents de famille, prestations comptables, etc.) ; Coût des prestations hôtelières (hébergement en chambre simple ou double, repas, entretien, maintenance, chauffage, etc.) ; Frais de divertissement (activités, ateliers, etc.); frais de lavage. En Ehpad, où les résidents reçoivent une aide 24h/24 et où le personnel est composé au moins d’agents hospitaliers, d’infirmiers, d’un médecin et d’AMP (aide médico-psychologique) ; les prix varient entre 1 500 € et 6 000 € par mois. Le degré de dépendance pour ce type de logement est déterminé en fonction du degré de perte d’autonomie du résident : Il existe ainsi trois barèmes différents, qui sont déterminés par le GIR : (GIR 1 et 2 ; GIR 3 et 4, RGI 5 et 6). Le paiement médian varie de 5,53 € par jour pour un GIR 5-6 (très peu dépendant) à 20,51 € par jour pour un GIR 1-2 (très dépendant)*.

Quelle aide financière ?

Toute personne âgée vivant en EHPAD peut bénéficier d’une aide au titre de l’Allocation Personnelle d’Autonomie (APA), de l’Aide Sociale au Logement (ASH), ou encore de l’Aide au Logement. Les personnes en pleine autonomie peuvent demander à leur caisse de retraite d’essayer d’obtenir une cotisation. *(CNSA, 2021)

Makonda fait l’éloge de Vitinha “il a constamment comblé les lacunes”

Nouvelle flambée de violence au Karabakh, Bakou prend des positions différentes