in

Père Laurent Jalabert : découvrez Jules, son charmant fils et futur cycliste !

Difficile de dire si Jules pourra un jour rattraper son père, mais au moins le jeune homme est bien parti ! Mais être toujours le fils de Laurent Jalabert suffit de mettre une petite pression sur les épaules. Véritable chouchou des Français, l’ancien coureur a notamment remporté le Tour d’Espagne et terminé à la quatrième place du Tour de France. Vainqueur de 138 courses dans sa carrière, il aura fait rêver des générations de passionnés de cyclisme pour la fin de sa carrière, mais il a aussi su parfaitement rebondir après avoir raccroché son vélo en 2002. Depuis près de 20 ans, il fait vivre la Grande Boucle aux téléspectateurs de France Télévisions.

En tant que collègue de Marion Rousse, il a une nouvelle fois vécu une édition pleine de rebondissements dans laquelle le Danois Jonas Vingaard a remporté la victoire au général. Après ce mois intense de voyages à travers la France et l’Europe, Laurent Jalabert a bien mérité quelques jours de repos et a enfin pu rentrer chez lui hier auprès de sa famille et surtout de son adorable chien, Jadou. Il a certainement pu retrouver son fils, Jules qui a également été mordu par le virus du cyclisme. En effet, à 20 ans, le jeune garçon est déjà un petit prodige du cyclisme, comme en témoignent ses résultats de l’an dernier.

Mon père était vraiment au plus haut niveau, plusieurs fois numéro un mondial. Moi, je ne suis qu’un amateur

Jules Jalabert, engagé l’an dernier sur le Tour du Minervois, a remporté l’édition 2021 avant de disputer le Tour du Cameroun. Étonnamment, c’est étudiante en marketing sportif a commencé le cyclisme assez tard et bien que ses résultats soient impressionnants, il ne se met pas trop de pression. « Je fais du vélo depuis un an maintenant. Pour l’instant, je le fais pour le plaisir. J’ai fait quelques courses de troisième catégorie l’été dernier pour savoir ce que c’est que d’être dans le peloton.il dit RFIA.

ressemble à son pèreles photos se trouvent dans le diaporama), Jules Jalabert a clairement un très bel exemple de réussite sportive à domicile et bien sûr une carrière similaire ne lui déplairait pas. “Mon père était vraiment au plus haut niveau, plusieurs fois numéro un mondial. Je ne suis encore qu’un amateur. Il va falloir continuer à s’entraîner et lire les courses, gagner du temps, et on verra. Mais oui, pourquoi pas ?il décide.

Nouveau concurrent pour la Nintendo Switch et le Steam Deck : ce grand constructeur veut sa console portable !

Groupama-FDJ : Six autres coureurs promus en 2023 – Actualités