in

Pourquoi nous sommes si heureux de faire le voyage avec Brad Pitt. faire

Brad Pitt a tellement de classe qu’il peut jouer un personnage ridicule sans être grotesque. Le tueur malchanceux dans lequel il joue train à grande vitesse de David Leitch illustre parfaitement ce constat. Avec son chapeau, son manteau vert, ses grosses lunettes et son surnom de “Coccinelle”, il risque d’être bientôt terrible, mais il suscite immédiatement la sympathie de ses collègues bien décidés à l’enlever.

Il est loin du beau garçon Thelma et Louise ! A 58 ans, Brad Pitt joue avec son image pour le plus grand plaisir d’un spectateur complice. David Leitch, cascadeur en chef puis réalisateur deBlonde atomiquede John Wickk et Deadpool 2 n’épargne pas l’étoile. Comme à son habitude, le réalisateur mêle humour noir et action à couper le souffle comme un Quentin Tarantino sous stéroïdes. 20 minutes explique pourquoi ça marche si bien…

Brad s’en fiche

Brad se moque de tout et surtout de lui-même ! Ce qui ne veut pas dire que ça ne marche pas ! L’acteur réalise lui-même la plupart de ses cascades et prend tout cela en pleine figure. “Nous avons tourné ce film en plein confinement avant d’être vaccinés”, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse à Paris. En ces temps sombres, c’était le genre de films dont nous avions besoin, c’est pourquoi je voulais le faire. Il assume complètement le côté perdant de son personnage, comme l’envie de faire rire le spectateur à ses dépens.

Brad sait s’entourer

Brian Tyree Henry (vu dans la série) Atlanta), Aaron Taylor Johnson (Super génial), Andrew Koji, Joey King, Zazie Beetz (noté dans Dead Pool 2), Sandra Bullock et Michel Shannon (dans le méchant) La forme de l’eau) s’amuser avec Brad Pitt. Ils en font tous un gâchis. Brad leur donne l’espace pour exister. Les personnages sont hilarants, du parrain sadique au samouraï sage, en passant par une paire de tueurs à gages et un conseiller à la voix d’or.

Brad peut tout payer

Brad Pitt, coincé dans un train à grande vitesse entre Tokyo et Kyoto, échangeant des répliques meurtrières et des coups tout aussi musclés, prend le film aussi au sérieux que le détachement. Sa présence est l’atout principal d’un divertissement rythmé qui invite le spectateur à prendre place à bord du convoi à transporter. train à grande vitesse n’a d’autre but que le divertissement du public, qu’il mène à une fin heureuse avec beaucoup de rires et de montées d’adrénaline.

La maladie d’Alzheimer peut survenir après une infection par un virus commun

Mercato : Ronaldo ne veut plus attendre