in

PSG : Pochettino nomme les responsables de son échec

Moins d’un mois après son limogeage, l’entraîneur Mauricio Pochettino est sorti du silence pour expliquer les causes de son échec au Paris Saint-Germain.

PSG : Pochettino

Mauricio Pochettino a été remplacé par Christophe Galtier.

Dire que le discours de Mauricio Pochettino était attendu est un euphémisme. Près d’un mois après sa démission du Paris Saint-Germain, le technicien argentin s’est longuement exprimé lundi lors d’un entretien avec Infobae, un média de son pays.

Pour tout dire, ceux qui s’attendaient à une franche autocritique auront raison… En effet, l’argument de Pochettino était d’expliquer que l’échec en 8e de finale de la dernière Ligue des champions face au Real Madrid (1-0, 1-3 ) a scellé son destin, ce qui n’est clairement pas faux.

Pochettino ne creuse pas pour le Real

L’ancien entraîneur de Tottenham regrette surtout l’arbitrage de Danny Makkelie, qui aurait tout changé lors du match retour face aux Merengues. Je pense que l’offense de Benzema sur Donnarumma existait. S’il avait été revu par le VAR aujourd’hui, nous aurions parlé d’autre chose, l’élimination du Real Madrida lancé le Sud-Américain, juste pour laisser entendre qu’il pourrait encore être en poste. Ce fut un déclencheur qui a donné beaucoup de confiance au Real Madrid. (…) Je crois qu’il y a des circonstances dans le football qui arrivent. Ils se produisent et ils ne peuvent pas être contrôlés.

Un titre en L1 sous-estimer

En d’autres termes, Pochettino ne se sent pas nécessairement responsable de l’élimination. Le quinquagénaire estime également avoir fait les frais des demandes spécifiques du PSG centrées sur la LdC et qui relégueraient au second plan tous les éléments positifs de son bilan. Je pense que cela a été très positif. (…) On a gagné la Coupe de France, le Trophée des Champions et la Ligue 1 en un an et demi. Mais le projet du PSG est de gagner la Ligue des champions. Tout le reste peut être considéré comme un échec. Au fur et à mesure que le projet du PSG avance, la patience devient de moins en moins importante. Les attentes sont plus élevées, mais il y a des circonstances à prendre en compte. Les fans ne donnent pas le crédit qu’ils méritent de dominer le Championnat de France ou les ligues nationales. (…) Donc je pense que c’est très sous-estiméa déploré l’ancien défenseur avant d’entamer une comparaison avec la situation de Pep Guardiola à Manchester City.

La différence avec Manchester City

City a été éliminé par Madrid avec trois buts en cinq minutes, mais la semaine suivante, ils ont acheté Hland et ont donné au manager une chance de se réinventer, de trouver des solutions et de remporter la ligue anglaise. Les projets sont différentsa soutenu le résident de Murphy. Il y a un Manchester City qui fait confiance à un manager depuis sept ans et un PSG dans lequel il faut arriver et gagner. Mais gagner la Ligue des champions, pas la Ligue 1. C’est différent et je l’accepte. Ce n’est pas une critique. Il y a bien sûr une part de vérité dans ce que dit Pochettino, mais l’Argentin semble éviter le vrai débat : son incapacité à améliorer son équipe en 18 mois, notamment en termes de niveau de jeu. à présent…

Êtes-vous convaincu par l’explication de Mauricio Pochettino ? N’hésitez pas à commenter et discuter dans la zone Ajouter un commentaire

une candidate de “L’amour est dans le pré” admise aux urgences après un grave accident !

La Réserve fédérale américaine relève ses taux d’intérêt, les Etats-Unis en récession technique…ce qu’il faut retenir de l’actualité des marchés financiers – 08/01/2022 à 16:38