in

que peut-on attendre du PSV Eindhoven de Ruud van Nistelrooy ?

Adversaire de l’AS Monaco qui avait terminé troisième du groupe d’Asemisten en Ligue Europa l’an dernier, le PSV Eindhoven veut cette fois prendre sa revanche lors du troisième tour de qualification de la Ligue des champions (réunion à suivre sur notre commentaire en direct). Une équipe néerlandaise qui a conservé une certaine structure, mais qui a néanmoins connu quelques bouleversements. Deuxième du dernier championnat des Pays-Bas, le PSV Eindhoven a connu un été mouvementé mais plutôt intéressant. Alors que les départs de Mario Götze (Eintracht Francfort) et Roger Schmidt (Benfica) se sont rapidement concrétisés, l’équipe nationale néerlandaise a rapidement remplacé les deux Allemands. Actif au mercato, le club d’Eindhoven a mis la main sur Guus Til en remplacement du champion du monde 2014. Complètement relancé à Feyenoord la saison dernière (21 buts et 5 offres en 49 matchs) après un flop en Russie au Spartak Moscou, le De Le joueur de 24 ans a été l’un des artisans de la grande saison du club de Rotterdam, couronnée par la finale perdue de la Conférence de Ligue Europa face à l’AS Roma (1-0). Du côté de l’entraîneur, c’est un ancien buteur à domicile Ruud van Nistelrooy qui a été choisi. Ancien entraîneur des équipes de jeunes et ancien assistant de la sélection néerlandaise, l’homme de 46 ans qui est une légende du football néerlandais a hâte de réussir sa première véritable expérience en tant que numéro un.

Qu’est-ce qui vient après cette annonce

Quoi que vous pensiez de son manque d’expérience à ce poste, il a encore huit ans d’entraînement au PSV Eindhoven et à Oranje et a senti que le moment était venu. « Je ne voulais pas me lancer tête baissée dans ce métier difficile. Il m’a fallu presque dix ans pour m’y préparer et maintenant je pense que je suis prêt. Je suis fier, j’ai joué ici et je dirigerai désormais le PSV en tant qu’entraîneur-chef. Mais je sais aussi que le plus dur est de débuter et qu’être un bon joueur ne suffit pas pour devenir un bon entraîneur., a-t-il expliqué lors de sa nomination à la Boerenbank. Bénéficiant également de deux autres renforts lourds, Luuk de Jong (31 ans, Séville) en attaque pour remplacer Eran Zahavi et Walter Benitez (29 ans, Nice) pour apporter de la qualité au but, il s’appuiera sur de jeunes frappeurs comme les rookies Xavi Simons (19 ans, PSG) et Ki-Jana Hoever (20 ans, Wolverhampton) qui ont déjà pris leur place dans le onze. S’appuyant sur le système 4-2-3-1 de son prédécesseur, Ruud van Nistelrooy est assez fidèle à son style de jeu en tant que joueur. Offensif et séduisant, tels sont les maîtres mots.

Un style très offensif

Ruud van Nistelrooy a une préparation intéressante avec 16 buts pour 9 buts encaissés et va devoir trouver le bon équilibre au sein de son équipe. Néanmoins, de bonnes choses ont été suggérées et cela devrait donner au rookie Guus Til une place de choix. Samedi dernier, le PSV Eindhoven s’est imposé 5-3 en Supercoupe des Pays-Bas face à l’Ajax Amsterdam. Auteur d’un triplé retentissant, le milieu offensif a pu être décisif et a bénéficié du travail acharné des ailiers. En l’absence de Noni Madueke, c’est le jeune Johan Bakayoko (19 ans) qui évoluait dans le couloir droit tandis que Cody Gakpo était placé à gauche. Deux éléments rapides et agités qui ont fait la différence dont Guus Til et Luuk de Jong ont pu profiter au centre. Attention aux couloirs, c’est ainsi que devrait être l’attitude de Monaco envers les Boers. Après ce premier trophée en tant qu’entraîneur, Ruud van Nistelrooy n’a pas pu retenir son émotion : “Marquer cinq buts pour l’Ajax est bien sûr une grande réussite.” Cependant, la défense où Walter Benitez et Ki-Jana Hoever ont rejoint Jordan Teze, Armando Obispo et Philipp Max devra se débrouiller, tandis que le duo Joey Veerman – Ibrahim Sangaré reste un référent double pivot.

Ce match face à l’AS Monaco sera un nouveau grand test pour le PSV Eindhoven version Ruud van Nistelrooy dont les débuts sont plutôt encourageants. Toujours dans la course comme l’ASM, cette équipe hollandaise sera une belle pièce pour la formation de Philippe Clément. L’entraîneur belge s’est montré méfiant en conférence de presse : “Les joueurs du PSV ont montré les qualités que nous leur connaissons, une grande force offensive, un grand collectif, avec des joueurs expérimentés. Marquer cinq buts sur le terrain de l’Ajax est un grand exploit. Mais nous sommes déterminés à avoir une telle défaite d’équipe.” Philippe Clément étudie le jeu de son homologue néerlandais et a également ciblé les transitions comme principal axe de danger pour son équipe : “Je ne le connais pas personnellement. Je connais le grand joueur qu’il était. Il était attaquant et a vécu ses premiers mois en tant qu’entraîneur numéro 1. Son équipe a une structure claire en attaque pour gagner des matchs. Sa plus grande force est la transition et le jeu au sol. Prévenue, l’AS Monaco va devoir se mettre à son meilleur maintenant si elle ne veut pas subir une déception comme l’an dernier face au Shakhtar Donetsk.

Pour la reprise de la Ligue des Champions, nous vous offrons un bonus de 200€ en exclusivité avec notre partenaire Unibet avec le code FMUNI. Créez votre compte dès aujourd’hui et pariez 200 € sur un gain à Monaco pour avoir une chance de gagner 412 € (cote 2,06). (probabilités sujettes à variation) =

Maud et Dorian se rapprochent… Les résumés des épisodes de cette semaine

Attaque de drone contre le quartier général de la flotte russe à Sébastopol, Kiev parle de prétexte