in

quelles augmentations de salaire en 2022 et 2023 ?

La croissance moyenne des salaires en France devrait être de 3,1 % en 2022 et de 3,3 % en 2023, selon une enquête de WTW.

Dans un contexte de hausse de l’inflation et de difficultés de recrutement, les entreprises sont incitées à repenser leurs politiques de rémunération. En France, 35 % d’entre eux ont révisé ou envisagent de revoir le budget des augmentations salariales annuelles. Aussi, 34% souhaitent mettre davantage l’accent sur les éléments non financiers des remboursements et 30% souhaitent prévoir des budgets supplémentaires pour les augmentations si nécessaire, selon les recherches du courtier d’assurance WTW*.

De plus, un quart des entreprises françaises (23%) ont les salaires de certains groupes de salariés, notamment ceux à fort risque de rétention (68%), ceux aux compétences rares/critiques (68%) et les plus performants (64% ). 6 organisations sur 10 (59%) déclarent également vouloir cibler les personnes les moins bien rémunérées. Ils sont également 21% à prévoir un ajustement de la grille salariale et seulement 9% à envisager la mise en place d’un deuxième cycle d’augmentations salariales.

“Pour compenser cette baisse du pouvoir d’achat, les entreprises mettront un peu plus l’accent sur les augmentations collectives, mais aussi sur d’autres mesures collectives comme la prime de pouvoir d’achat”, souligne à BFM Business Khalil Ait-Moouloud, directeur de la recherche sur les rémunérations chez WTW.

Par exemple, l’augmentation des salaires serait en moyenne de 3,1% en 2022, contre 2,3% en 2021, selon WTW, notant qu’il s’agit “d’un budget significativement élevé par rapport à la pratique des dix dernières années, qui permettrait aux entreprises de se compétitif pour attirer et retenir les meilleurs talents, mais aussi pour compenser la perte relative de pouvoir d’achat des salariés ». Au moins partiellement, avec une inflation attendue à 5,5 % pour l’ensemble de 2022.

Pour 2023, les revalorisations devraient être encore plus importantes : +3,3% en moyenne. Dans deux ans, les cadres et cadres seront les mieux lotis (+3,1 % en 2022, +3,3 % en 2023), pour les employés et techniciens (+3 % et +3,3 %), les cadres (+2, 8 % et +3,2 % ) et ouvriers (+2,8% et +3%).

Des hausses plus fortes chez nos voisins

L’inflation française étant plus faible que dans les autres pays développés, les hausses de salaires y sont également plus modérées. Pour 2023, les entreprises des 15 plus grandes économies prévoient une hausse moyenne de 4,9 % en 2022 comme en 2023, soit 0,9 point de plus qu’en 2021.

Dans le détail, la croissance moyenne des salaires réels en 2022 devrait être de 4 % au Royaume-Uni, de 3,8 % en Allemagne et de 3,6 % en Espagne. De leur côté, les Etats-Unis prévoient une hausse moyenne de 4% cette année puis de 4,1% en 2023.

*Enquête réalisée en juillet 2022. 22 400 réponses ont été reçues d’entreprises de 133 pays. 358 entreprises ont répondu en France.

Foot OL – OL : Rayan Cherki et Lyon, décision officielle ce lundi – Olympique Lyonnais

Deux ans après l’explosion dans le port de Beyrouth, une partie des silos à grains, symbole du drame, s’effondre