in

Son bébé a failli mourir d’une overdose de vitamine D, témoigne maman

Supplémentation en vitamine D est recommandé pour tous les enfants. Alors Alicia et son mari ont suivi les conseils qu’ils recevaient à la maternité et ont donné régulièrement de la vitamine D à leur fils, raconte la jeune maman au Parisien. Sauf que, selon le couple, le médicament qui leur était recommandé, le ZymaD, provoquerait des coliques chez leur bébé, aujourd’hui âgé de 6 mois.

Acheté un médicament sur Internet

Le couple parle du problème de son chiropraticien, qui leur recommande de changer de médicament et leur conseille deux autres marques, en insistant sur le fait qu’ils doivent faire attention au dosage. Les parents recherchent la drogue sur Internet et en trouvent une. L’étiquette indique “10 000 UI”, comme pour ZymaD. Seulement, comme Alicia et son compagnon le découvriront plus tard, il ne s’agit pas de 10 000 UI par millilitre comme le précédent médicament, mais par goutte, alors qu’il est recommandé de donner 400 à 800 UI de vitamine D par jour pour les enfants de 0 à 24 mois. Comme l’emballage est en allemand et qu’aucun d’eux ne parle cette langue, ils ne la connaissent pas.

Surdosage en vitamine D

Elles continuent donc à donner la même quantité de médicaments à leur fils, pensant respecter les consignes des médecins. Le surdosage fait que le petit garçon cesse de prendre du poids et a du mal à se mettre sur le ventre. Il continue de rire, mais après quelques jours Alicia a un mauvais pressentiment : “On s’est dit : ‘Arrête, il y a quelque chose qui ne va pas, il faut qu’on aille aux urgences'”elle se souviens.

Les examens du bébé montrent qu’il souffre de néphrocalcinose, c’est-à-dire d’un problème aux reins, mais aussi d’un problème au cœur. Le surdosage en vitamine D pouvant entraîner la mort, le garçon est placé en réanimation. Heureusement, après deux semaines d’hospitalisation, le fils d’Alicia va mieux. Extrêmement soulagée, la jeune maman a décidé de prendre la parole pour que tous les parents entendent parler des risques et soient vigilants quant à la supplémentation en vitamine D de leur enfant.

Comment éviter un surdosage en vitamine D ?

Septembre 2021, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a mis en garde contre le risque de surdosage en vitamine D après que plusieurs cas d’hypercalcémie, le fait d’un excès de calcium dans le sang, aient été signalés chez de jeunes enfants. Ils ont été causés par la prise de compléments alimentaires trop élevés pour les enfants.

L’Anses a ensuite donné aux parents cinq conseils pour limiter les risques, comme ne donner à leur enfant de la vitamine D que sur prescription médicale. Elle a recommandé d’être vigilant lors de la prescription, de respecter la dose recommandée et de ne pas l’augmenter de soi-même sans consultation, de privilégier les médicaments aux compléments alimentaires et de ne pas donner plusieurs produits contenant de la vitamine D en même temps.

Les 6 jeux Steam de la semaine à ne pas manquer !

“Il a beaucoup bu” : Karine Le Marchand balance sur les anciennes erreurs de Stéphane Plaza, choc de confiance !