in

Tout est à vendre, Barcelone mise tout sur le mercato !

Le FC Barcelone, lourdement endetté, a dû réduire ses dépenses, mais surtout trouver de nouveaux revenus. Et Joan Laporta est déterminée à faire tout l’argent possible pour continuer à investir dans la fenêtre de transfert.

Le FC Barcelone a beaucoup changé en 15 ans et ses fidèles historiques risquent d’être un peu dérangés. Le dernier grand club européen à jouer sans sponsor de maillot a depuis succombé aux sirènes de l’argent. Cela s’est encore resserré ces derniers mois, alors que dans le même temps les Catalans étaient lourdement endettés. Plus d’un milliard d’euros de dettes, pour être exact, ce qui a poussé le président Joan Laporta à financer le tiroir pour stopper cette situation dangereuse tout en préservant les ambitions sur le marché des transferts.

Le Barça cède 25% de ses studios à Socios.com

Pour cela, le FC Barcelone a déjà vendu les droits du nom Camp Nou au géant du streaming musical Spotify, qui a créé Spotify Camp Nou. En plus de la convention de dénomination, la société suédoise est devenue le principal sponsor du maillot. Des opérations classiques qui n’ont pas suffi au club catalan, qui a peu à peu exploré des terrains financiers plus obscurs. Il a vendu 25% de ses droits TV pour les 25 prochaines années au fonds d’investissement Sixth Street Partners. Cela lui a valu 600 millions d’euros et l’a stimulé à un abattage méticuleux.

En effet, le journal catalan sport Aujourd’hui, le FC Barcelone a vendu 25% des studios du Barça à Socios.com, une société de renommée mondiale dans les NFT et les Tokens. Une opération qui rapportera 100 millions d’euros au fisc catalan. Barça Studios a permis aux Blaugranas de créer du contenu pour la chaîne du club, mais aussi de créer des créations exclusives comme des dessins animés mettant en scène le club. Une bonne opération financière pour le Barça qui peut se rassurer avant la fin du mercato. Cependant, on peut s’interroger sur le bien-fondé de ces plans à court terme, ainsi que sur l’impact sur l’âme de ce club séculaire. Aujourd’hui, plus qu’un club, le FC Barcelone est bel et bien une entreprise.

Lena Situations parle de son harcèlement sur les réseaux sociaux

Pourquoi le bonheur des ménages chute quand les prix augmentent