in

une boutique en ligne propose 76 000 euros par an pour devenir dégustateur de bonbons professionnel

«Nous recherchons notre directeur général de la confiserie, qui guidera avec douceur nos amateurs de bonbons», a déclaré Candy Funhouse, une confiserie canadienne en ligne. Des dizaines de milliers de personnes se sont déjà inscrites.

Dégustez plus de 3 500 bonbons par mois pour un salaire annuel de 100 000 dollars canadiens (76 000 euros), le tout provenant de sa banque. Ceci est une offre d’emploi attractive publié par Candy Funhouse, une confiserie canadienne en ligne, à la recherche d’un nouveau “directeur général de la confiserie”.

Le rôle est “de mener la politique confiserie ‘Funhouse'” et de guider les “trois ‘bûches bonbon'” déjà présentes.

“Au début de l’année dernière, nous recherchions des liqueurs de chocolat, nos dégustateurs de saveurs originales”, a déclaré la porte-parole de Candy Funhouse, Vanessa Janakijevski-Rebelo. “Nous recherchons maintenant notre directeur général de la confiserie, qui saura guider avec soin nos amateurs de bonbons !”

L’heureux élu aura de nombreuses responsabilités, comme valider les nouveaux produits labellisés « DGC (Directeur Général des Confiseries) », organiser les « Conseils Confiserie » ou encore endosser le rôle de « chef dégustateur ». Sans parler de soutenir “tout ce qui est amusant” dans l’entreprise.

Plus de 100 000 candidatures

L’offre est ouverte à toute personne vivant en Amérique du Nord âgée de cinq ans ou plus. Il faut bien sûr avoir “des papilles en or” et “une passion pour les sucreries”, précise l’offre d’emploi.

Candy Funhouse a déclaré avoir déjà reçu plus de 100 000 candidatures en deux semaines. “La majorité (sont) des adultes, mais environ 25% sont des enfants”, a déclaré la porte-parole.

Une fois sélectionnée, la recrue sera soumise à une “formation d’essai complète” et bénéficiera bien sûr d’une assurance dentaire complète.

Nucléaire : la dernière série d’essais est lancée à l’EPR de Flamanville

Le sport préféré de la princesse Charlotte n’est pas celui que vous pensez…