in

Vives tensions à la frontière serbo-kosovare : le gouvernement kosovar suspend sa décision contre la minorité serbe, l’OTAN “se prépare à intervenir”

Les tensions entre les deux pays s’intensifient depuis plusieurs mois. L’OTAN se prépare à intervenir.

Le gouvernement du Kosovo a suspendu la mise en œuvre d’une décision qui obligerait les Serbes vivant dans le nord du pays à demander des plaques d’immatriculation à Pristina alors que les tensions s’intensifient entre les autorités et la communauté locale.

Les manifestants ont érigé des barricades tard dimanche soir sur les routes menant aux postes frontières de Jarinje et Brnjak, lieux où la majorité de la population est serbe. Les autorités du Kosovo ont indiqué qu’elles avaient dû fermer les frontières. “La situation sécuritaire dans les municipalités du nord du Kosovo est tendue”, a déclaré la mission de l’Otan au Kosovo (KFOR) dans un communiqué. L’Alliance se prépare à intervenir.

[ ud83cuddfdud83cuddf0 KOSOVO | ud83cuddf7ud83cuddf8 SERBIE ]

ud83dudd38ufe0f La mission de l’Otan au Kosovo, la KFOR, vient de déclarer qu’elle est prête à intervenir si la stabilité du pays au nord du Kosovo est menacée. pic.twitter.com/PMYztYkVL7

— (Petit) groupe de réflexion (@L_ThinkTank) 31 juillet 2022

Les quelque 50 000 Serbes vivant dans le nord du Kosovo utilisent des plaques d’immatriculation et des documents officiels délivrés par les autorités de Belgrade et refusent de reconnaître les institutions de Pristina. L’indépendance déclarée du Kosovo en 2008 est contestée par la Serbie et la Russie. Le gouvernement du Premier ministre kosovar Albin Kurti a annoncé qu’il accorderait aux Serbes une période de transition de 60 jours pour acquérir des plaques d’immatriculation kosovares.

Le gouvernement kosovar a également décidé qu’à partir du 1er août, les citoyens serbes se rendant au Kosovo devront obtenir un document supplémentaire à la frontière pour entrer sur le territoire. Belgrade a déjà besoin d’un document similaire pour les Kosovars qui souhaitent se rendre en Serbie. Cependant, le gouvernement du Kosovo est revenu sur cette décision dimanche soir, alors que les tensions montaient dans le nord, et après des consultations avec les ambassadeurs européens et américains. La mise en œuvre de cette mesure doit désormais avoir lieu le 1er septembre. Les tensions entre Belgrade et Pristina sont toujours vives et la paix est maintenue au Kosovo par une mission de l’OTAN, dont 3 770 soldats déployés dans le pays.

ud83dudd34ud83dudd34 Des sirènes aériennes semblent retentir à la frontière entre la #Serbie et le #Kosovo. Certaines sources parlent de barricades et de déploiement de forces armées. pic.twitter.com/vHgAeymaqi

—Chrystopher B (@ChrysBarolin) 31 juillet 2022

Camaïeu, en cessation des paiements, placé sous tutelle

BMW Série 3 E21 (1975 – 1982), première d’une lignée à succès, à partir de 7 500 €